0

YSL : L’icône aux deux visages

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

L’année 2014 sera placée sous le signe de Saint Laurent. Deux longs-métrages sont en effet en concurrence directe. Si le film de Bertrand Bonello Saint Laurent est encore en préparation, Yves Saint Laurent, le biopic de Jalil Lespert est déjà sorti sur nos écrans. Il raconte l’histoire de cet homme qui a révolutionné le monde de la mode et y a régné en maître absolu pendant plus de 50 ans.

 Synopsis :

1957. YSL intègre la prestigieuse maison DIOR. Une consécration pour ce jeune homme d’à peine 21 ans, timide maladif mais plein de talents. Commence alors pour Yves Matthieu Saint Laurent, une vie de succès et de réussite mais aussi le plus autodestructeur des destins.

Des acteurs comme on les aime.

YSL

Pierre Niney en Saint Laurent pour une interprétation époustouflante. Sa gestuelle si délicate et fragile, sa voix unique, le personnage semble revivre sous les traits du sociétaire de la Comédie Française, repéré dans « LOL »  et « 20 ans d’écart » au côté de la belle Virginie Effira.

Face à lui, un autre pensionnaire : Guillaume Gallienne. Dernièrement à l’affiche du film « Les garçons et Guillaume, à table ! », il enfile cette fois le costume de l’Homme de Saint Laurent, son véritable amour, celui qui l’a soutenu et sans qui rien n’aurait été possible, Pierre Bergé.

A la fois tendre et violente, passionnée et destructrice leur histoire d’amour, est forte et poignante. Le jeu des deux acteurs est touchant et ce duo fonctionne. Mais les femmes sont aussi de la partie : Charlotte Le Bon, l’ex-miss Météo est loin de jouer la potiche et Laura Smet est tout simplement splendide.

YSL est donc un film saisissant dont on retiendra, surtout, la performance exceptionnelle de ses acteurs.

Par Orane Scherschel

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →