0

Wimbledon 2013, ce qu’il faut retenir

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Si vous n’êtes pas abonné à Canal + ou tout simplement que vous ne pouviez pas suivre la quinzaine de Wimbledon, cet article est pour vous ! 

Bartoli, la victoire d’une battante

Marion BartoliAprès un parcours sans perdre un set, Marion Bartoli (15ème WTA) rentre dans le cercle, très fermé, des français triomphant sur un tournoi du Grand Chelem. Moquée pour son physique, ses mimiques et même son tennis, la Française a montré toute sa force et sa détermination. En finale ? Une victoire écrasante 6-1, 6-4 en 1h21 sur l’Allemande Sabine Lisicki (23ème WTA), tombeuse notamment de Serena Williams (1ère WTA) et Anieszka Radwanska (4è WTA). Marion a su profité d’un tableau assez favorable pour remporter le premier titre en Grand Chelem de sa carrière. Au lendemain de son succès, elle devient la nouvelle n°7 mondiale au classement WTA. 8 ans après le sacre d’Amélie Mauresmo, la France a une nouvelle reine sur gazon…

Murray, enfin !

andy-murray-2013-wimbledon-titlePour la première fois de sa carrière, Andy Murray (2è ATP) remporte Wimbledon. Depuis 1936 et Fred Perry, aucun joueur britannique n’avait gagné ce tournoi du Grand Chelem. Nous nous souvenons tous des larmes de Murray, après sa défaite en finale l’an dernier face à Roger Federer. Aujourd’hui ces larmes ne sont plus qu’un mauvais souvenir. L’Écossais a fait plié Novak Djokovic (1er ATP) en trois sets, 6-4, 7-5, 6-4. Service de grande qualité, « passing » redoutable, omniprésence sur le court, tout était réuni pour qu’Andy Murray écoeure littéralement le Serbe. Novak Djokovic avait, sans doute, laissé beaucoup d’énergie, vendredi, en demie finale face à Juan Martin Del Potro (victoire en 5 sets et près de 5h de jeu). Enchaînant mauvais choix et coups ratés, « Nole » s’est laissé noyer par la férocité de « Muzz ». Malgré cela, on ne peut rien enlevé à cette belle victoire de Murray qui peut, pour la première fois, prétendre à une place de n° 1 mondial.

La pluie des abandons

Ce Wimbledon 2013 aura marqué les esprits, certes par les victoires de Murray et Bartoli mais aussi des abandons. Ce fût l’hécatombe… Mickaël Llodra, Paul-Henri Matthieu et surtout Jo-Wilfried Tsonga ont été contraints d’abandonner, prématurément, le tournoi, dès le deuxième tour. John Isner, après 2 minutes de jeu, n’a dû dire stop, touché à un genou. Côté féminin, Viktoria Azarenka, chutant lourdement au 1er tour, a dû annoncer qu’elle se retirait de la compétition. Sans vous parler des abandons de Darcis, Kvitova et d’autres…

Nadal et Federer, un Wimbledon bien court

Comme à leurs habitudes, Rafael Nadel et Roger Federer faisaient partie des favoris du tournoi. Pour l’Espagnol, le 1er tour aurait dû être une simple formalité face à Steve Darcis (135ème ATP). Et bien non ! Le Belge a balayé Nadal en trois sets 7-6, 7-6, 6-4 et moins de trois heures de jeu. Le joueur ibérique laisse beaucoup de questions en suspens…

531058-le-suisse-roger-federer-elimine-par-l-ukrainien-sergiy-stakhovsky-le-26-juin-2013-a-wimbledonDe son côté le dernier vainqueur du tournoi, Federer, a été éliminé dès le 2ème tour. Son bourreau s’appelle Sergey Stakhovsky (116ème ATP). L’Ukrainien a dévoré le Roi en quatre sets 6-7, 7-6, 7-5, 7-6. Il n’avait plus été battu si tôt dans un tournoi du Grand Chelem depuis Roland-Garros 2004.

Mannarino et De Shepper, surprenants parcours

130630112452143_3_000_apx_470_Huitième de finalistes, Adrian Mannarino (25 ans, 111ème ATP avant le tournoi) et Kenny de Schepper (26 ans, 80ème ATP) ont, sans aucun doute, été les révélations tricolores de la quinzaine de Wimbledon. Huitième de finalistes, tous les deux, ont réalisé leur meilleure performance sur un tournoi du Grand Chelem. Éliminés respectivement par Lukasz Kubot et Fernando Verdasco, les deux joueurs de l’Hexagone font un bon au classement ATP. Kenny de Schepper devient 68ème joueur mondial (+ 12) et Adrian Mannarino, 75ème (+ 36 !!). Ils sont assurément la relève du tennis français. A noter, également, la belle victoire en finale de double mixte de Kristina Mladenovic avec son partenaire Daniel Nestor. De quoi oublier leur défaite à Roland-Garros.

Ce Wimbledon version 2013 aura été très fort en rebondissements. Il s’est même conclu sur un magnifique soleil sur le Central Court pour la finale homme. Prochain rendez-vous du Grand Chelem, l’US Open en août. Good Bye London ! 

 

Par Valentin Paris

parisvalentin@theyoungreport.fr

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →