0

Ligue 1, 28e journée : Lyon renaît, Rennes en déliquescence

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

De nouveau plein de rebondissements lors de ce 28e épisode de cette Ligue 1 2013-2014. Entre la courte échappée de Lille, le réveil miraculeux de Lyon, la préoccupante défaite de Marseille et l’inquiétant revers du Stade Rennais, retour sur une 28ème journée qui pourrait bien marquer un tournant.

8 points toujours

L’écart entre les deux premiers, le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco n’a toujours pas changé. Atomisant Bastia en Corse 3 buts à 0, les joueurs parisiens n’ont pas fait dans la dentelle. Emmenés notamment par un Ibrahimovic de gala de nouveau auteur d’un but (6e) et un Lavezzi, très en forme depuis février. Zlatan-Lavezzi, un duo gagnant que l’on retrouve d’ailleurs sur les deuxièmes et troisièmes buts parisiens. D’une talonnade (la deuxième décisive contre Bastia cette saison) ingénieuse du premier pour le deuxième tout d’abord (19e), puis, dans le même ordre, d’une déviation de la tête du Suédois pour l’Argentin (88e). Dominateur sans jamais vraiment être inquiété, Paris a fait le travail.

 

Dimitar Berbatov, buteur pour sa première titularisation.

Dimitar Berbatov, buteur pour sa première titularisation. (Source:Flickr)

Tout comme son concurrent direct l’AS Monaco. Auteur d’un match maîtrisé avec à la clé un but de la recrue Berbatov (6e) pour sa première titularisation et un pénalty de James Rodriguez (55e), le club de la principauté s’impose 2 buts à 1 face à des Sochaliens motivés et revigorés. Mis en difficulté en seconde période, les Monégasques ont su résister aux assauts doubistes jouant crânement leur chance et réussissant même à marquer un but par l’intermédiaire d’Edouard Butin (83e). Au final, si le FC Sochaux est toujours 19ème, l’AS Monaco, lui, reste 2ème et compte encore une fois 8 points de retard sur le leader parisien.

La course à l’Europe prend un nouveau virage

Derrière les deux inamovibles leaders, la dernière marche du podium voit prendre place une bataille acharnée pour la Ligue des Champions. Et à ce petit jeu de massacre, c’est Lille qui a l’avantage. Vainqueurs faciles de Montpellier 2 buts à 0, les nordistes profitent du faux pas de Saint-Etienne à Lorient pour prendre quatre points d’avance sur le club du Forez. Les verts, auteurs d’une prestation décevante ce week-end ont perdu 1-0 sur le fil sur un pénalty de Jérémie Aliadière (90e). Pas imméritée pour les merlus qui profitent d’une erreur de débutant de Guilavogui, cette victoire donne de l’air aux joueurs de Christian Gourcuff qui remontent à la 11e place, à 11 points du premier relégable.

Marvin Martin et le LOSC sont 3èmes au sortit de cette 28e journée. (Source:Wikimédia Commons)

Marvin Martin et le LOSC sont 3èmes au sortir de cette 28e journée. (Source:Wikimédia Commons)

Mais la belle affaire de la semaine, c’est l’Olympique Lyonnais qui la conclut. Menés 1-0 à Bordeaux, le club rhodanien, comme au match aller, réussit à égaliser dans le temps additionnel par Bedimo (90+1). Mieux encore, grâce au premier but professionnel du jeune Corentin Tolisso à la 94e minute, Lyon arrache miraculeusement une victoire in-extremis mais méritée. D’une pierre, deux coups pour l’OL qui en même temps revient dans la course à la 3ème place et écarte Bordeaux de la course aux places européennes.

Pour l’OM en revanche, les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Cueillis 1-0 au Vélodrome par des rivaux niçois opportunistes sur un superbe coup franc de Valentin Eyressic (66e), le club phocéen perd du terrain sur le LOSC et l’OL qui en profite même pour le doubler. Une irrégularité inquiétante au vu de la pauvre prestation menée par les marseillais.

Les Bretons s’ensablent

Lorient, leader des clubs bretons au classement avec une 11e place. Impensable il y a encore quelques années. Pourtant, cette année, il ne fait pas bon jouer au football en Bretagne.

En symbole, le FC Nantes. Auteurs d’un nul 2-2 contre Ajaccio, bon dernier, le promu n’a toujours pas gagné le moindre match depuis le 12 Janvier dernier. Pire équipe des matchs retours à égalité avec son adversaire du soir, les canaris peuvent se faire du souci pour un avenir, encore assombri par une interdiction de recrutement pour les deux prochaines années.

Le FC Nantes et Djordjevic en pleine tourmente. (Source:Wikimédia Commons)

Le FC Nantes et Djordjevic en pleine tourmente. (Source:Wikimédia Commons)

Toutefois, si la situation nantaise semble inquiétante, que dire de celle du Stade Rennais, véritable symbole de l’inconstance cette saison. Avec une deuxième défaite d’affilée pour les rennais, cette fois sur la pelouse du 18ème Valenciennes 2 buts à 1, les rouges et noirs sont désormais 16e et ne pointent plus qu’à 6 longueurs de leur adversaire du soir.

Quant à Guingamp, 14e, défait 1-0 sur sa pelouse par Evian, 17e, le maintien risque d’être plus difficile que prévu à assurer.

 

Ligue 1 / 28ème journée :

Bastia 0-3 PSG

Monaco 2-1 Sochaux

Lille 2-0 Montpellier

Lorient 1-0 Saint-Etienne

Marseille 0-1 Nice

Bordeaux 1-2 Lyon

Toulouse 3-2 Reims

Guingamp 0-1 Evian

Valenciennes 2-1 Rennes

Nantes 2-2 Ajaccio

 

Benjamin de Haro

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →