0

Le triomphe de Christopher Froome

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

4834206-3x2-700x467

La centième édition du Tour de France s’est achevée ce dimanche dans la nuit parisienne avec la victoire de l’allemand Marcel Kittel. Mais au final, c’est le britannique Christopher Froome qui l’emporte devant le colombien Nairo Quintana et l’espagnol Joaquim Rodriguez. Côté français, une seule victoire remporté durant les épreuves et le premier tricolore du classement est seulement quinzième. Annoncé comme historique et particulièrement montagneux, le Tour de France a tenu toutes ces promesses. Avec un départ pour la première fois depuis la Corse, l’édition 2013 avait tout pour rentrer dans l’histoire. Retour sur les principaux maillots et protagonistes.

Le maillot jaune : Christopher Froome
Le favori du Tour a assumé son statut de fort belle manière. Vainqueur dès la huitième étape à Ax-3-Domaines, il s’est emparé du maillot jaune sur cette même étape et ne l’a plus quitté jusqu’à l’arrivée sur les Champs-Elysées. Le natif de Nairobi au Kenya a plusieurs fois assommé le Tour notamment avec le Contre-la-Montre du Mont-St-Michel où il a repoussé tous ses adversaires à plus de trois minutes. Le britannique a en quelque sorte fait plier le Tour au Ventoux où il a attaqué Contador au sprint, assis sur la selle, l’image forte de cette année. Vainqueur de trois étapes (8ème, 15ème et 17ème) Chris Froome n’a pas été épargné par les suspicions de dopage, notamment après sa démonstration au Ventoux, sans jamais cesser de clamer son innocence. Vainqueur cette année, Froome est programmé pour gagner encore plusieurs Tour de France … Dès l’année prochaine ?

Le maillot blanc à pois rouge : Nairo Alexander Quintana
Le petit grimpeur colombien est la révélation de ce Tour de France 2013. Révélé sur le Tour de l‘Avenir, Quintana connait une progression fulgurante. Pour son premier Tour, il a rivalisé avec Froome en montagne mais a perdu beaucoup de temps sur le premier chrono au Mont-St-Michel. Sans cela, il aurait pu jouer la gagne dès sa première venue sur les routes françaises. Vainqueur samedi en haut du col du Semnoz, Quintana a conclu en beauté son Tour en s’emparant du maillot blanc à pois rouges de meilleur grimpeur.

Le maillot vert : Peter Sagan
Pour la deuxième année consécutive, le sprinteur slovaque remporte le classement aux points. Vainqueur d’une seule étape, à Albi, mais toujours placé, Sagan a fait preuve de régularité lors des sprints massifs et intermédiaires pour s’adjuger ce maillot vert. Leader de l’équipe italienne, Cannondale, depuis le départ de Vincenzo Nibali vers Astana, Sagan a parfaitement assumé ce rôle. Avec 409 points, il devance au classement le britannique Mark Cavendish et l’allemand André Greipel.

Le maillot blanc : Nairo Alexander Quintana
C’est la révélation de cette année. Déjà vainqueur du maillot blanc à pois rouges, le coureur de la Movistar a aussi décroché le maillot du meilleur jeune de ce Tour 2013. Il devance l’américain Andrew Talansky de 13’19 minutes et le polonais Kwiatowski de presque 20 minutes.

Et les Français dans tout ça ?
On ne va pas se cacher mais le Tour 2013 des tricolores n’est pas fameux. Malgré tout, on peut donner une mention spéciale à l’équipe Ag2r qui a été la formation française la plus en vue durant les trois semaines de course. Avec une victoire à son actif, Christophe Riblon à l’Alpe-d’Huez qui est par ailleurs le super-combatif du Tour, et la quinzième place du jeune Romain Bardet, meilleur français, l’équipe française à plutôt réussie son Tour malgré l’abandon de son leader Jean-Christophe Péraud, trois jours avant l’arrivée à Paris. On attendait mieux de Pierre Rolland et Thibaut Pinot, 8ème et 10ème mais le premier a mal géré son maillot à pois et a très vite été distancé, le second, malade et déjà à la traîne après les Pyrénées a abandonné au matin de la seizième étape.

A l’année prochaine, pour une nouvelle édition qui s’élancera le 5 juillet 2014, du nord de l’Angleterre dans le Yorshire et mettra en avant le centenaire du début de la première Guerre Mondiale.

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →