0

LE PETIT PROGRAMME DU JOUR, 15 JUIN 2014 : FRANCE-HONDURAS

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Le mondial poursuit doucement son cours. Après la victoire 2-1 des Suisses face à l’Equateur, au tour des bleus de bien rentrer dans la compétition. Cependant, la tâche ne sera pas aisée. Attendu comme le messie depuis ce fameux 3-0 des barrages retour contre l’Ukraine, ce premier match contre un Honduras jugé simplement physique par beaucoup et considéré comme une simple formalité par les supporters tricolores a tout du match piège. A l’inverse de l’Uruguay hier contre le Costa-Rica, les bleus, emmenés par un Benzema en forme devront ne pas sous-estimer le petit poucet du groupe.

 

Aujourd’hui :

 

  • Groupe E : SuisseÉquateur(18h) sur TF1 et Be In Sports
  • Groupe E : FranceHonduras(21h) sur TF1 et Be In Sports
  • Groupe F : ArgentineBosnie(00h) sur Be In Sports

 

 

France – Honduras (21h)

 

L’arbitre : Sandro Ricci

Le seul régional de l’étape de la profession pour ce mondial. Seul arbitre brésilien de la compétition, Sandro Ricci arbitrera ce soir son premier match de Coupe du Monde. Toutefois, le choix de sa nomination laisse beaucoup de spécialistes perplexes. Réputé pour avoir le carton facile, l’homme en noir semble avoir un passé sulfureux. Attaqué en 2010 par le Cruzeiro pour un pénalty plus que sévère dans un match de lutte pour le titre, puis insulté par Neymar de « voleur » sur Twitter, le directeur de jeu carioca a même changé de fédération régionale d’arbitrage suite à des menaces. A 39 ans, Sandro Ricci n’a pas beaucoup d’expérience mais reste un espoir solide de la profession. La preuve : la FIFA lui a confié la direction de la dernière finale de la Coupe du Monde des clubs 2013 remportée par le Bayern Munich face au Raja Casablanca.

Le stade : Estadio Beira-Rio – Porto Alegre (42 991)

C’est dans un stade historique du Brésil que l’équipe de France débute sa compétition. Régulièrement désigné pour accueillir la finale de la Copa Libertadores, l’Estadio Beira-Rio (officiellement nommé Estadio José Pinheiro-Borda) a été entièrement rénové durant 3 ans pour convenir aux normes imposées par la FIFA, engendrant un coût exorbitant de 330 millions de dollars. Une rénovation qui n’ont gêné ni l’Internacional, ni le Gremio, les deux clubs de Porto-Alegre résidents du stade. L’enceinte accueillera cinq matchs du mondial dont un huitième de finale.

L'Estadio Beira-Rio, fief des deux clubs de Porto-Alegre. (Source : Wikimedia Commons)

L’Estadio Beira-Rio, fief des deux clubs de Porto-Alegre. (Source : Wikimedia Commons)

 

Les compositions d’équipe :

 

France : Lloris – Evra, Sakho, Varane, Debuchy – Pogba, Cabaye, Matuidi – Griezmann, Benzema, Valbuena

Honduras : Valladares – Izaguirre, M.Figueroa, Bernardez, Beckeles – Espinoza, Garrido, Palacios, Chavez – Costly, Bengtson

 

Les anecdotes :

 

  • Tout comme Suisse-Equateur, c’est la première fois que les deux équipes se rencontrent.
  • Depuis 2002, la France est calamiteuse en phases de groupes avec un bilan de 4 défaites 4 matchs nuls et une seule victoire en 9 matchs.
  • En moyenne, la France est éliminée une fois sur deux en phases de poules. Cependant, lorsqu’elle se qualifie, elle finit au moins demi-finaliste.
  • En deux participations, le Honduras n’a jamais franchi le premier tour des phases finales. Il n’a même jamais gagné un seul match.
  • La France, elle, a évidemment déjà gagné en 1998.
  • Le dernier buteur du Honduras en Coupe du Monde est Eduardo Laing. C’était contre l’Irlande du Nord en 1982, soit 32 ans sans marquer en phase finale (sachant que le Honduras n’a participé depuis qu’en 2010).
  • Didier Deschamps est avec Jurgen Klinsmann le seul joueur a avoir remporté la Coupe du Monde en tant que joueur.
  • En 2010, le Honduras établit un record insolite en envoyant les frères Palacios (Wilson, Jerry et Johnny) en Afrique du Sud. Il s’agit de la toute première fois que trois frères disputent une Coupe du Monde sous le même maillot.
  • Le Honduras est également le seul pays à avoir déclenché une guerre à cause d’une non-qualification contre le Salvador. Nommé la guerre de cent heures ou guerre du football, l’évènement eut lieu alors que la tension entre les deux pays était déjà insoutenable.
  • Le joueur de l’effectif français qui compte le plus de sélections actuellement est Karim Benzema avec 66 capes, il est aussi le meilleur buteur actuellement avec 21 buts.
  • Côté hondurien, le plus expérimenté des joueurs est son gardien Noël Valladares qui compte 121 sélections. Le meilleur buteur, lui, est Carlo Costly qui a inscrit 31 réalisations.
  • Il y a 4 ans, la France s’était ridiculisée aux yeux du monde entier. Après des barrages ponctués par une qualification houleuse (La fameuse passe décisive de la main de Thierry Henry), les bleus ont logiquement sombré sportivement (défaites contre le Mexique et l’Afrique du Sud) puis moralement (la grève de Knysna, les insultes de Nicolas Anelka). A côté, le Honduras sort au premier tour avec les honneurs, éliminant la Suisse au terme d’un match nul héroïque mais finissant tout de même dernier avec des défaites honorables contre un très bon Chili et des espagnols champions du monde un mois plus tard.

 

Benjamin de Haro

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →