0

Le petit programme du jour : 12 Juin 2014

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Aujourd’hui :

– Groupe A : BrésilCroatie (22h) sur TF1/BeIn Sports

 

L’arbitre : Yuichi Nishimura

 

Après un TP Mazembe-Inter Milan lors de la Coupe du Monde des Clubs en 2010, deux matchs de la Coupe du Monde 2010 mais aussi un Espagne-Uruguay lors de la dernière Coupe des Confédérations, Yuichi Nishimura, qui possède une sympathique carte de visite, vivra cet été son deuxième mondial. A 42 ans, l’arbitre japonais sera ainsi ce soir l’un des rares arbitres à avoir eu l’honneur de diriger un match d’ouverture de la Coupe du Monde.

 

Le stade : Arena Corinthians – São Paulo (61 606)

 

Est-il vraiment terminé ? C’est la question légitime que beaucoup de monde se pose après l’annonce hier des travaux non finis. Nouveau stade érigé spécialement pour l’occasion et soumis à la polémique des expulsions de la population aux alentours, la somme colossale dépensée pour sa construction n’a visiblement pas été justifiée au vu du lent avancement des travaux. Toutefois, le stade semble être prêt et accueillera ce soir près de 61000 brésiliens en folie pour supporter leur équipe.

L'Arena Corinthians, stade du match d'ouverture. (Source : Wikimedia Commons)

L’Arena Corinthians, stade du match d’ouverture. (Source : Wikimedia Commons)

 

Les compositions d’équipe :

 

Brésil : Julio César – Marcelo, Thiago Silva, David Luiz, Daniel Alves – Paulinho, Luiz Gustavo – Neymar, Oscar, Hulk – Fred

Croatie : Pletikosa – Vrsaljko, Lovren, Corluka, Srna – Rakitic, Modric, Kovacic – Olic, Jelavic, Perisic

 

Les clés du match : Qu’on se le dise, un Brésil qui impressionne plus pour sa défense que pour son attaque, c’est du jamais vu ! Du coup, la charnière centrale David Luiz – Thiago Silva, réputée la meilleure du monde ne devrait pas avoir de problème face à une Croatie amputée de son buteur Mandzukic, suspendu. Et ce ne sont ni Olic, ni Jelavic, ni Perisic, alignés ensemble ce soir qui semblent pouvoir poser problème à la défense auriverde. Reste toutefois l’énigme Rebic pour les croates, le jeune attaquant de la Fiorentina ne sera pas aligné d’entrée, mais pourrait se révéler être une solution intéressante.
Coté latéraux, ce n’est pas mal non plus. Marcelo à gauche, Dani Alves à droite. Toutefois, à la différence de la défense centrale, Olic et Perisic pourraient se révéler problématiques pour les deux arrières latéraux, très offensifs et capable de déserter leur poste.

Au niveau milieu de terrain, la bataille sera rude. Le très batailleur Luiz Gustavo associé au très technique Paulinho d’un coté contre la star du Real Luka Modric et le néo-barcelonais Ivan Rakitic, tout deux vainqueurs sur la scène européenne cette saison. De la Ligue des Champions avec le club madrilène pour le premier et de l’Europa League avec le FC Séville pour le second. Sans oublier la présence du jeune prodige Mateo Kovacic, dont on attend beaucoup du coté de la sélection au damier. Quant aux ailiers Neymar et Hulk, ils ne devraient pas avoir de problèmes particuliers pour passer sur leurs côtés respectifs face à Corluka pour le premier et à Srna pour le second. Le tout malgré la qualité évidente des deux latéraux croates.

Enfin, l’énigme de la seleçao se trouve devant. Avec Oscar tout d’abord. Brillant avec son club de Chelsea, l’influence du jeune numéro 10 n’est toutefois pas la même en sélection. Bon sans être tout à fait transcendant, le peuple brésilien attend beaucoup plus d’un de ses meilleurs espoirs.
Surtout, le doute se trouve sur Fred. Meilleur buteur du championnat brésilien l’an dernier et brillant lors de la Coupe des Confédérations, l’attaquant de Fluminense vient de connaître une saison plus difficile entre performances inégales et blessures. Cependant, tout dépend de l’état de forme de la charnière croate Vrsaljko-Lovren, capable du meilleur comme du pire et de son gardien, le dinosaure Pletikosa, préféré au monégasque Subasic et qui vivra sa troisième Coupe du Monde.

 

Les statistiques

Brésil-Croatie : 2 matchs : 1V 1N 0D

Cette affiche n’est pas une première en Coupe du Monde. Malgré l’existence récente de l’équipe au damier, Brésil et Croatie se sont déjà affrontés lors du Mondial 2006 en Allemagne. Premier match d’un groupe F également composé de l’Australie et du Japon, les brésiliens s’étaient alors imposés 1-0 grâce à un but de Kakà et avaient pris la deuxième place du groupe derrière l’Australie laissant déjà aux croates un retard que ceux-ci n’arriveront pas à combler. Finalement, le Brésil finira 1er de son groupe avec 3 victoires tandis que la Croatie, elle, sera éliminée dès le premier tour, terminant 3ème derrière l’Australie avec deux petits points.

 

Brésil-Croatie 2006, petit rappel des temps forts.

 

Les anecdotes

  •  Aucun pays hôte n’a jamais perdu son premier match dans un Mondial.
  •  Le Brésil est l’équipe qui a remporté le plus de Coupes du Monde avec 5 étoiles sur le maillot obtenues en 1958, 1962, 1970, 1994 et 2002.
  •  Le meilleur résultat de la Croatie dans la compétition est une troisième place obtenue lors de sa première participation en 1998.
  •  La Seleçao reste sur une série de 9 matchs sans défaite dans des phases de poule de Mondial. Sa dernière défaite remonte à la Coupe du Monde 1998 contre la Norvège.
  •  Les damiers, eux, restent sur une dynamique négative de 4 matchs sans victoire lors des 1ers tours. Leur dernière victoire remonte au Mondial 2002 contre l’Italie.
  • Coté brésilien, le joueur de l’effectif qui compte le plus de sélections est son gardien Julio César avec 80 sélections. Coté croate, il s’agit du capitaine Darijo Srna avec 113 sélections.
  •  Le meilleur buteur présent dans l’effectif de la seleçao est Neymar, avec 31 buts. Coté croate, il s’agit d’Eduardo Da Silva, brésilien naturalisé croate en 2007 avec 29 buts.
  •  Il y a 4 ans, le Brésil avait échoué en quarts de finales contre les Pays-Bas. La Croatie, elle, n’était pas présente en Afrique du Sud, éliminée dès les qualifications de la zone Europe.

 

Benjamin de Haro

 

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →