0

L’application Yo, le retour du poke de Facebook

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Si l’application Yo à l’air quelque peu inutile aux premiers abords, l’intérêt pour cette application sortie il y a peu a explosé. La start-up à l’origine a déjà recueilli 1 million de dollars de bénéfice.

Yo arrive (Yo photo)

Yo arrive

Yo est l’application qui fait parler d’elle en ce moment, son utilisation est très simple. Son intérêt en revanche ne l’est pas vraiment.

Yo : Comment ça marche?

L’utilisation de la nouvelle application Yo est facile. L’application vous permet d’envoyer un « yo » au destinataire de votre message. Un message sans contenu qui fonctionne comme le « poke » de Facebook. Envoyer un « yo » est comme une sorte de rappel que vous lancez à vos amis pour savoir s’ils vont bien ou tout simplement pour attendre la même réponse de sa part.

Yo : le retour des messages codés

Hormis le fait que vous envoyer un « yo » à votre ami, l’application incite à un retour des messages codés. Selon Andreessen, ce système pourrait fonctionner comme les appels manqués intentionnels. Un appel manqué intentionnel pouvait signifier « j’arrive », deux appels manqués intentionnels signifierait « je suis en retard ». Cette pratique est fortement utilisée au Bangladesh où cela représente près de 70% du trafic mobile de Grameenphone, le plus gros opérateur du pays.

Yo : un mot polysémique

Le mot « yo » en soit signifie plusieurs choses. On peut distinguer le « yo » utilisé tout simplement pour saluer quelqu’un ou pour savoir s’il ou elle va bien. Ou bien on peut distinguer le « yo » par un genre linguistique fréquemment utilisé par les rappeurs. Enfin, d’après Tech Crunch on peut facilement différencier deux types de « yo« , « vous sentirez une véritable différence entre un “Yo” envoyé le matin par un ami et un “Yo” que vous recevrez à 2 heures du matin d’un sex friend. Croyez-moi ».

L’application, mise en place en seulement 8 heures, a déjà levé 1 million de dollars.

Alexandre Gozzi

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →