0

François Hollande : « le temps est venu de simplifier et clarifier »

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Dans une tribune publiée dans la presse quotidienne régionale, le président de la République, François Hollande, a pu expliquer en détails la réforme territoriale menée sur les trois prochaines années de son mandat. Plus de détails.

« Réformer les territoires pour réformer la France ». Telle est la volonté de François Hollande exposé dans une tribune publiée dans la presse quotidienne régionale. Après avoir rappelé les mesures de réformes territoriales prises par ses prédécesseurs (François Mitterrand et Jacques Chirac), François Hollande a ensuite justifié le choix des 14 régions.

Une simplification

« Le temps est donc venu de simplifier et clarifier pour que chacun sache qui décide, qui finance et à partir de quelles ressources », a ainsi déclaré le chef de l’Etat. La politique est claire : supprimer les doublons en termes de financement entre régions, départements et intercommunalités.

Le chef de l’Etat a défendu son choix de réduire de 22 à 14 le nombre de régions. François Hollande justifie son redécoupage, défendant une carte, laquelle « prend en compte les volontés de coopération qui ont déjà été engagées par les élus ». La région sera à l’avenir « la seule collectivité compétente pour soutenir les entreprises et porter les politiques de de formation et d’emploi, pour intervenir en matière de transports » et d’éducations avec les collèges et les lycées.

Il a également confirmé la suppression des départements en leurs retirant petit à petit les missions dont ils sont chargés pour les transmettre aux intercommunalités. Ces dernières seront développées en nombre réduit à partir du 1er janvier 2017 afin qu’une entité réunisse minimum 20.000 habitants, contre 5.000 actuellement. Cette dernière « deviendra dans le respect de l’identité communale, la structure de proximité et d’efficacité de l’action locale », a ainsi tranché François Hollande.

La réforme de la discorde

Si le président a demandé à son gouvernement de mettre en place cette réforme avec l’ensemble des familles politiques, ces dernières s’opposent d’ores et déjà à « une carte arbitraire ». Le gouvernement a par ailleurs annoncé que les concertations porteraient sur la capitale des régions et les centres administratifs.

L’autre interrogation autour de la réforme est le montant d’économies qui sera réalisée. Tandis que le gouvernement prévoit 10 milliards d’économies d’ici 5 à 10 ans, la droite dément cette prévision. L’opposition réaffirme que cette fusion des régions et la suppression des départements ne vont pas permettre de réaliser des économies puisqu’aucune suppression de postes n’est prévue.

Reste à savoir si les parlementaires adopteront les deux projets de lois de la réforme à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Voici la tribune de François Hollande :

Reformer Les Territoires Pour Reformer La France

Jérémy Pastor

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →