0

Formule 1 : Le spectre de Bianchi plane à Sotchi

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

La Formule 1 va courir pour la première fois de son histoire en Russie, à Sotchi  à quelques encablures des sites olympiques de 2014. Une découverte de la Russie dans un contexte très lourd marqué par le terrible accident de Jules Bianchi la semaine passée à Suzuka. Les enjeux vous seront également présentés.

Un nouveau dans le calendrier  

Les Mercedes seront une nouvelle fois au premier plan (@Wikipédia)Contrairement à la semaine dernière, Sotchi n’a aucune histoire avec le sport automobile et encore moins avec la Formule 1. En effet, c’est la première fois qu’un Grand prix se déroule en Russie. Une première en Formule 1 qui est due grâce à Vladimir Poutine qui souhaitait un Grand prix national. Le tracé ressemble à celui de Singapour en plusieurs points tels qu’il s’agit d’un tracé urbain mais avec des portions à plus de 300 km/h et une large piste contrairement à Monaco.

Le contexte et les chiffres

Le paddock est arrivé en Russie plein d’émotions. Bien évidemment l’accident de Jules Bianchi était dans tous les esprits et tous les pilotes ont décidé de rendre hommage au pilote français grièvement blessé. Tous on choisit de mettre un stocker sur leur monoplace ou leur casque « Tous avec Jules #17 » mais aussi « #ForzaJules ».

Peu de chiffres en revanche.

5,848 : soit la distance en km pour boucler un tour

53 : comme le nombre de tours à boucler en Russie

18 : comme le nombre de virages du tracé

1 : le vainqueur deviendra le premier à inscrire son nom au palmarès à Sotchi

150 : comme le nombre en millions investi par le gouvernement russe pour construire le circuit

Les pilotes Mercedes poursuivent leur lutte

Hamilton et Rosberg vont encore se disputer de précieux points en quête de la victoire au championnat du monde. Hamilton devance désormais Rosberg de 10 points et compte bien en grappiller davantage ce week-end. Red Bull, Williams et Ferrari se livrent aussi une lutte acharnée pour la deuxième place au classement des constructeurs. Enfin, Marussia dispute son Grand prix chez elle mais dans des circonstances très délicates avec l’accident de Bianchi. D’ailleurs, l’écurie russe a décidé de n’aligner qu’une monoplace dimanche, celle de Chilton.

On se retrouve dimanche pour faire le bilan de la course.

Alexandre Gozzi

 

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →