0

Attentat de Boston : bientôt la fin de l’enquête ?

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

 

frère tsarnaev

Alors que les victimes de l’attentat du marathon de Boston sont encore hospitalisées, les frères Tsarnaïev sont désormais les suspects numéros 1. Comment ont-ils planifié et exécuté ces attentats? Ont-ils reçu une aide quelconque ? Le gouvernement américain peine toujours à éclaircir les nombreuses questions liées au drame survenu le 15 Avril 2013

Djokhar et Tamerlan Tsarnaïev. Deux frères âgés respectivement de 19 et 26 ans.  Issus d’une famille tchétchène ils migrent aux Etats-Unis en 2003. Grace à une chasse à l’homme menée par le FBI ils sont retrouvés moins d’une semaine après l’attentat. Dzhokhar Tsarnaïev, le plus jeune des deux frères est aujourd’hui hospitalisé pour une blessure à la gorge. Le jeune homme s’est blessé à la langue et communique avec la police par écrit. Tamerlan quant à lui est décédé des suites de blessures par balles.

Les deux frères sont suspectés d’activité terroriste, et de propos haineux envers les américains, d’après NBC news.

Tamerlan, lors d’un entretien avec un photojournaliste, avait déclaré avoir beaucoup de mal à s’intégrer aux Etats-Unis : « Je n’ai pas un seul ami américain, je ne les comprends pas ». Auditionné en 2011 par le FBI, il était déjà soupçonné de participer à des groupements terroristes.

Djokhar Tsarnaïev

Djokhar Tsarnaïev

Djokhar en revanche est décrit par ses camarades du lycée public Cambridge Ring and Latin School comme un élève brillant et bien intégré. Il avait même reçu une bourse de 2 500 dollars de la part de la ville de Cambridge. Son comportement choc ses proches qui ne sous estime pas l’influence de son frère dans ce projet.

Leur père, Anzor Tsarnazv témoigne d’ailleurs à ce sujet « Djokhar écoutait Tamerlan, bien sûr, mais il nous écoutait aussi, nous. C’était comme ça depuis l’enfance. Il avait la tête sur les épaules, c’était une personne très douée (…). Ça ne lui correspond pas du tout, ce qu’ils disent qu’il a fait. Ce n’est pas possible. Pas du tout. ».

Les motivations des frères Tsarnaev restent encore floues. Les enquêteurs doivent déterminer s’ils ont bénéficié de complices. Le FBI est aussi remis en question sur la manière dont a été mené l’interrogatoire de Tamerlan en 2011 : auraient-ils pu en savoir plus et ainsi éviter ce drame ?

Djokhar, malgré sa naturalisation américaine en 2012, est désigné comme un «ennemi combattant». Ce statut prévoit qu’il puisse être détenu indéfiniment sans procès. Cette mesure extrême permettra aux FBI d’obtenir des renseignements utiles à la lutte antiterroriste, mais « ne pourra pas être retenu à son encontre lors de son procès » a nuancé le sénateur Lindsay Graham interviewé sur CNN. Le jeune Américain de 19 ans, hospitalisé au même endroit que ses présumées victimes, est placé sous surveillance policière en attendant qu’il soit apte à mener un interrogatoire. Il est encore dans un état grave, intubé et sous sédatifs, il aurait perdu beaucoup de sang lors de l’affrontement avec les forces de l’ordre. Carmen Ortiz, le ministre de la justice commente qu’il pourrait être passible de la peine de mort.

Par Caroline Bensoussan
carolinebensoussan@theyoungreport.fr

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →