0

Top 5 : les livres qu’il vous faut lire absolument cet été !

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Que vous soyez ou pas en vacances, contraints au stage, au job saisonnier ou à la bronzette, The Young Report est là ! Et pour rendre plage ou transports en commun plus productifs, ce sont 5 valeurs sûres de la littérature à prix tout doux, qui vous sont présentées.

La vieille qui voulait tuer le bon dieu

Empreint d’humour noir ?
La vieille qui voulait tuer le bon Dieu, rédigé Nadine Monfils est le livre qu’il vous faut ! Au fil des pages découvrez Mémé Cornemuse, personnage aussi rock’n’roll qu’inconditionnelle d’Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme. Sa particularité ? Être presque aussi altruiste qu’un sérial killer. Et pourtant, la vielle bonne femme se retrouve à assumer le rôle de concierge dans un immeuble de Pandora où les habitants… sont tout aussi cocasses et surprenants qu’elle !

Nouvelles du New Yorker

Réalité douce-amère
La nouvelliste Ann Beattie a fait une entrée fracassante avec Nouvelles du New Yorker en France où elle était encore inconnue ! Au travers de seize petites histoires, elle promène sans fioriture le lecteur de couples en amours de passages et le fait entrer dans l’intimité la plus profonde de ces « messieurs tout le monde ».

voleuse-livresFrisson d’Histoire
La Mort ne sera jamais parue aussi humaine qu’au travers des mots de Marcus Zusak. Au fur et à mesure que les pages de La voleuse de livres se déroulent, cette narratrice toute spéciale offre au roman une atmosphère presque poétique. Seconde Guerre mondiale, le génocide, l’autodafé ayant contribué à la combustion de centaines de millions de livres, une petite orpheline qui se livre à un carnet et toujours cette Grande Faucheuse «hantée par les hommes». La rudesse du conflit laisse donc peu à peu sa place aux émotions les plus primaires.

Le collier rouge

Fenêtre ouverte sur la Première Guerre mondiale
«Voilà ce qu’avaient produit quatre ans de guerre : des hommes qui n’avaient plus peur, qui avaient survécu à tellement d’horreurs que rien ni personne ne leur ferait baisser les yeux», a écrit l’académicien Jean-Christophe Rufin. Collier rouge, c’est ce témoignage cinglant, cette fenêtre ouverte sur la réalité des tranchés. Collier rouge, c’est l’histoire d’un Poilu, jugé pour avoir remis sa médaille militaire à son chien.

La femme parfaite est une connasse157 pages… de légèreté !
Comprendre la femme dans tout ce qu’elle a de plus charmant ? C’est possible ! La femme parfaite est une connasse c’est le roman de gare par excellence : celui qui, même sans grandes envolées lyriques, fait du bien au moral ! Tout en légèreté, Anne-Sophie Girard et sa sœur Marie-Aldine emmènent lectrices et lecteurs curieux sur les routes sinueuses du second degré en passant de clichés en stéréotypes. Le but ? Arriver à faire déculpabiliser même la plus maladroite des donzelles, le tout avec le sourire, puisque… la femme parfaite n’est parfaite qu’au travers de ses petites imperfections !

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →