0

Top 14, 11ème journée: Brive assure, Clermont se rassure

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Peu de surprises dans cette onzième journée de Top 14. Brive a confirmé son bon début de saison en s’imposant face à Toulouse (25-13) tandis que Castres et Clermont se sont quittés sur un score de parité (22-22) lors du choc du week-end.

Le Choc : Clermont arrache le nul

1120257-17692566-640-360

Trente sept ans. Cela fait maintenant trente sept ans que Clermont ne s’est pas imposer à Castres. Pourquoi de telle scène de joie à l’issue de la rencontre alors ? Tout simplement parce que les Auvergnats ont réussi à égaliser après la sirène sur un drop de Brock James (22-22). Les champions de France en titre ont pourtant dominé la majorité de la rencontre. Une domination cristallisée par Rory Kockott qui a inscrit tous les points de son équipe dans ce match, se permettant même le luxe d’inscrire un essai juste avant la mi-temps (10-6, 40′). Le demi de mêlée a porté son équipe à bout de bras. Mais cela n’a pas suffi pour faire chuter Clermont. Au retour des vestiaires, les Clermontois ont pu compter sur quatre pénalités de Brock James et sur un essai de Julien Bardy. En dehors du dénouement spectaculaire, cette rencontre ne restera pas dans les mémoires : beaucoup d’indiscipline de part et d’autre et surtout un excès d’engagement qui s’est fait sentir, à l’image du carton jaune récolté par Noa Nakaitaci côté clermontois. Avec ce match nul arraché dans les derniers instants, Clermont rentre enfin à la maison sans subir une défaite. Les vice-champions d’Europe n’ont remporté qu’une seule rencontre à l’extérieur, c’était face à Biarritz (18-22) lors de la première journée.

Le Top : Brive, le promu qui surprend

C’est l’une des bonnes surprises de ce début de saison. Brive, tout juste promu en Top 14, s’est imposé ce week end contre le Stade Toulousain (25-13). Toujours invaincus à domicile, les Brivistes ont dominé, dans tous les domaines, des Toulousains qui restaient pourtant sur deux grosses victoires contre les Saracens et contre Toulon. Un match qui a commencé sur les chapeaux de roues avec l’essai des locaux dès la deuxième minute par Guillaume Ribes. Le talonneur briviste profitait d’un lancé en touche perdu des Toulousains pour inscrire cet essai «casquette». Un essai qui venait récompenser le début de match impressionnant de Brive qui avait inscrit un essai, logiquement refusé, dès l’entame du match. Affamé, le CABCL a continué à dérouler son jeu. Solides et impériaux sur les phases au sol, les Corréziens ont pu rentrer aux vestiaires avec une avance confortable (16-0, 40′). A la reprise, les Toulousains ont bien tenter de revenir mais se sont heurté à la meilleure défense à domicile du Top 14 (sept points concédés à domicile en moyenne). L’essai de Yoann Huget en fin de partie ne changera rien (25-13, 71′). Même si Toulouse était privé de nombreux internationaux il ne faut pas pour autant minimiser cette très belle victoire des Brivistes. Avec sa neuvième place et déjà 27 points au compteur, Brive peut aborder sereinement les prochains matchs et pourquoi pas atteindre les phases finales en fin de saison.

Le Flop : Mais où sont les cadors ?

1121413-17706438-640-360Pas d’équipe dans le flop de cette semaine. Nous aurions pu vous parler du Racing-Métro qui n’est pas capable de battre une bien pâle équipe de Biarritz même à l’extérieur (9-6 en faveur des Basques) ou bien de Toulon qui a réalisé une première mi-temps très médiocre face à Bordeaux-Bègles avant de finalement s’imposer (37-17). Mais non. Cette semaine le flop concernera les «cadors» du Top 14. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’après onze journée de championnat, les dix premiers au classement se tiennent en cinq points. Un top 14 plus homogène peut être. Pas du tout. Tout simplement un manque de constance des clubs français depuis le début de la saison. Aucune équipe n’a encore imposée sa marque que ce soit dans le jeu ou dans les résultats. Une explication se dessine: les grosses écuries du Top 14 sont incapables de gagner à l’extérieur. Prenons l’exemple du leader toulonnais : en onze rencontres, les Varois se sont imposés six fois à domicile et se sont inclinés quatre fois à l’extérieur (Toulon a fait match nul lors de la première journée face à Montpellier). Pour une équipe avec de telles ambitions, ce n’est pas tolérable. A plus forte raison que lors des années précédentes, Toulon et Clermont avaient déjà creusé l’écart avec leurs concurrents directs à la même période de l’année. Espérons que les clubs français reviendront avec de meilleures intentions après la trêve.

Les autres résultats

Enfin ! Après huit défaites consécutives, Biarritz a remporté son deuxième match de la saison face au Racing samedi (9-6). Sous une pluie torrentielle, c’est Dimitri Yachvili qui a offert la victoire aux siens grâce à trois pénalités. Au classement, les Basques gardent espoir malgré leur dernière place. A l’inverse, Oyonnax sort de la zone rouge. Les Rhodaniens ont renoué avec le succès contre Perpignan (22-9). Benjamin Urdapilleta, auteur de cinq pénalités, et Silvère Tian, auteur de l’unique essai de la rencontre, ont fait la décision. Les Catalans voient leur série de trois victoires consécutives stoppée net, mais reste cinquième du Top 14. De son côté, Montpellier prend place sur le podium, à égalité avec le leader toulonnais, grâce à sa victoire à l’arraché sur Grenoble (25-18). Le RCT s’est imposé face à l’UBB lors du match d’ouverture de cette 11eme journée de Top 14 (37-17). Les Toulonnais, bougés par une équipe dangereuse, se sont ainsi emparé de la première place. Le Stade Français a souffert pour venir à bout de Bayonne (13-9).

La Décla : Delpoux et l’arbitrage, une grande histoire d’amour

« On ne peut pas être arbitré comme on a été arbitré. Mais visiblement Monsieur Garces n’aime pas nous arbitrer à l’extérieur » – Marc Delpoux, manager de l’USAP après le défaite de ses joueurs à Oyonnax (9-22). Selon lui son équipe serait arbitré comme une «petite» équipe. C’est en tout cas ce qu’il avait déclaré en septembre après la défaite face au Racing : «je crois qu’il y en a assez. On ne peut pas être arbitré toutes les semaines comme une petite équipe. Il faut que les gens comprennent que l’Usap, ce n’est pas une petite équipe.» Mauvaise fois quand tu nous tiens.

Top 14 / 11ème journée

Toulon – Bordeaux-Bègles : 37-17
Castres – Clermont : 22-22
Brive – Toulouse : 25-16
Montpellier – Grenoble : 25-18
Oyonnax – Perpignan : 22-9
Biarritz – Racing Métro : 9-6
Stade Français – Bayonne 13-9

Classement Top 14

Par Jérémy Becam 

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →