0

The Walking Dead : Il faut y goûter pour se prononcer !

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Cette série venue d’outre-manche, de la chaîne câblée américaine AMC, recueille tous les suffrages, dont les nôtres.

The Walking Dead passionne depuis trois ans plus de 10 millions d’américains à chaque épisode. Initialement produit comme une petite série de 6 épisodes et diffusée fin 2009, le programme malgré son thème de déjà-vu a convaincu et attiré toujours plus de fans aux Etats-Unis et dans le reste du monde.
Présentation et retour sur un véritable phénomène du petit écran.

Synopsis

Nous suivons le Shérif Rick Grimes (Andrew Lincoln) d’une ville située en Géorgie, non loin d’Atlanta. Blessé lors d’une fusillade, Grimes frôle la mort de peu et plonge dans un coma profond dont il ne sort que plusieurs mois plus tard. Mais à son réveil, tout a changé. L’hôpital dans lequel il se trouve est abandonné, il n’y a ni électricité, ni eau courante et il tombe sur de nombreux cadavres rongés, déchiquetés ou osseux. Il comprend plus tard que le monde qu’il a connu ne sera plus le même. Un mal inconnu transforme toutes les personnes mortes en une sorte de «zombie assoiffé de chaire et de sang ». Il va essayer de retrouver sa famille et atterri dans un groupe de réfugiés pas loin d’Atlanta. La survie du groupe est ainsi racontée depuis trois saisons autour du charismatique Shérif.

Les personnages.

Les personnages sont terriblement humains. Les personnages sont tous animés par l’envie de survivre mais néanmoins de rester humains et de conserver leur humanité et une certaine morale, malgré toutes les atrocités et l’horreur qu’ils fuient et combattent chaque jour.

Il y a tout d’abord Lori Grimes (Sarah Wayne Callies), épouse de Rick et son fils Carl (Chandler Riggs). Oui oui, ils sont vivants !

Ensuite il y a Shane (Jon Bernthal), lui aussi officier de police et équipier de Rick est un personnage très ambigu qui ne sait pas vraiment comment se placer après le retour de son vieux pote qu’il croyait mort. Son personnage très complexe assombrit encore plus l’univers très pesant de la série.

Andrea (Laurie Holden) est un personnage d’une sensibilité incroyablement touchante qui ne cessera d’évoluer au fil des saisons.

Glenn (Steven Yeun) est le cliché du jeune asiatique dans le groupe de survivant. Ancien livreur de pizza, il apporte un côté d’innocence et de légèreté dans ce monde de brute

Dale () est un personnage clé dans le déroulement des deux premières saisons avec le rôle du vieux sage vers qui tous les membres du groupe prennent conseils. Il est le personnage qui apporte toute la subtilité à la production.

Un exutoire du frisson et du gore-dégueulasse.

The Walking Dead reste l’accomplissement du cinéma d’horreur adapté au petit écran. D’inspiration certaine de la franchise REC² et de l’attrait pour le zombie ensanglanté, le concept, adapté des Comics de Robert Kirkman fait un véritable tabac. Dans chaque épisode, il faut s’attendre à une vision d’horreur. De plus les personnages confrontés en permanences à cette putréfaction « zombiesque » se voit faire des choses encore plus gore que la simple vue des infectés. Des boyaux de partout, des visages macérés, défigurés et des festins juteux : tel est le menu qui vous attend à travers cette expression de l’horrifique et ce avec les compliments du Chef !

Une réflexion sur l’instinct de survie et la survie de la morale.

Pour autant, il ne faut pas s’arrêter seulement aux côtés artistiques superbement exploités de la série qui a bien un fond. Les personnages sont, au fil des épisodes, confrontés à des problèmes qui mettent à l’épreuve la morale humaine. Dans ce monde apocalyptique, les personnages sont déchirés entre leur instinct primaire de survie et leur conscience. Ce qui fait naître de nombreux déchirement au sein du groupe notamment avec Dale qui se veut défenseur de l’homme qui doit rester un homme avec une morale et une bonne conscience et ce malgré toutes les atrocités qui se produisent chaque jour. La question du suicide est aussi abordée : faut-il abandonner ou bien se battre ?

Mais nous savons tous que le Shérif Grimes n’abandonne JAMAIS !

Un phénomène inarrêtable.

The Walking Dead est devenu en 3 ans un véritable phénomène aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Avec plus de 10 Millions de téléspectateurs à chaque diffusion d’épisode, jamais une série sur une chaîne câblée américaine n’a eu autant de succès. Ce n’est pas tout ! Le phénomène est tel que plus de 10 millions de fans ont rejoint la page Facebook du Show et que la série n’a  cessé d’être rallongée chaque année passant de 6 (saison 1) à 13 épisodes (saison 2) et désormais 16 pour la saison 3 diffusée actuellement aux Etats-Unis. La série est tout juste diffusée en France sur la chaîne NT1, tard la nuit.

La fin du monde a-t-elle une fin ? Espérons-le.

Par Jérémy Pastor
jeremypastor@theyoungreport.fr

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →