0

Sarkozy en défenseur de l’Europe

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Nicolas Sarkozy pourrait animer les élections européennes qui s’annonçaient tout de même assez peu passionnantes. Voir l’Europe telle qu’elle est aujourd’hui est pour lui inadmissible et un retour ne serait pas à exclure. 

Il n’a pas encore tranché, mais il ne serait pas fou de voir Nicolas Sarkozy joué un rôle dans ces élections. Pas question pour lui de donner son point de vue et son vote pour tel ou tel candidat mais plutôt de redonner à l’Europe un nouveau souffle.

Pourquoi maintenant?

Nicolas Sarkozy laisse le suspense quant à son engagement aux élections européennes (@Wikipédia)

Nicolas Sarkozy laisse le suspense quant à son engagement aux élections européennes (@Wikipédia)

Nicolas Sarkozy aurait déclaré à l’un de ses ex-ministres que « le leadership de la France en Europe est inexistant ». Une situation qui l’insupporte au plus haut point. Il estime que l’avis français est peu suivi comme le cas ukrainien. Il faut faire bouger les choses grâce à des convictions solides, c’est en tout cas le message que souhaite faire passer l’ancien président. Il remet également en cause son successeur à la tête du pays qu’il juge comme de moins en moins influent au détriment d’Angela Merkel.

Quitter l’Euro : une folie

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur le débat de l’abandon de l’Euro. Thèse plus que soutenue par le Front National de Marine Le Pen. Abandonner l’Euro entraînerait une profonde récession pour toute l’Europe. Sur ce point là en revanche Nicolas Sarkozy s’accorde avec François Hollande. Comme quoi tout ne les oppose pas.

Un retour souhaité pour les uns, déconseillé pour les autres 

L’annonce a provoqué une vague de soutien pour l’ancien chef d’Etat. Brice Hortefeux, Valérie Pécresse, Nadine Morano et plusieurs dirigeants de l’UMP veulent que Nicolas Sarkozy s’engage. D’autres en revanche, ne souhaitent pas voir l’ancien président s’engager là dedans car il n’en voit guère l’utilité.

Voilà donc un nouveau rebondissement à l’approche des élections européennes.

Alexandre Gozzi

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →