0
Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

La primaire ouverte organisée par le parti Les Républicains aura lieu les 20 et 27 novembre prochain, The Young Report vous présente les 7 candidats.

Les 20 et 27 novembre prochain, tous les électeurs inscrits sur les listes électorales pourront voter lors de la primaire ouverte organisée par Les Républicains pour élire le candidat du parti pour 2017. Il suffira de se déplacer dans un des 10 300 bureaux de votes à travers le territoire et de payer 2 euros pour choisir parmi les 10 candidats déjà déclarés. 4 millions d’électeurs sont attendus pour cette primaire  pour élire le candidat de la droite. Qui sont les candidats ? Quels parcours ont-ils eu ? Petit tour d’horizon des CV des candidats.

A LIRE AUSSI : LES 5 RAISONS POUR LESQUELLES IL FAUT ABSOLUMENT VOTER AUX PRIMAIRES LES RÉPUBLICAINS

Alain Juppé
Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Né le 15 Août 1945 à Mont-de-Marsan

Formations : Ecole Normale Supérieure de Paris / Institut d’Etudes Politiques de Paris / Ecole Nationale de l’Administration (ENA)

A la sortie de l’ENA, Alain Juppé devient inspecteur des finances avant de devenir collaborateur de Jacques Chirac à partir de 1976, dont il est l’adjoint à la mairie de Paris. Entre 1986 et 2012, il a été plusieurs fois ministre : du Budget, des Affaires étrangères (deux fois), de l’Ecologie, et de la Défense.

De 1995 à 2004 et depuis 2006, il est le maire de la ville de Bordeaux (Gironde).

Sa candidature à la primaire des Républicains, est motivé par l’important regain de popularité dont il a bénéficié suite à ses postes de ministre pendant le mandat de Nicolas Sarkozy. Il a également à son actif la fin de la guerre pour la présidence de l’UMP en 2012 qui confrontait François Fillon à Jean-François Copé. Il était un des sages mandatés pour trouver une issue favorable au conflit partisan. 

François Fillon
Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Né le 4 mars 1954 au Mans

Formations : Baccalauréat de Philosophie / Droit public à l’Université du Mans / DEA de droit public à Paris Descartes

Commence sa carrière politique comme collaborateur du député de la Sarthe, Joël Le Theule en 1976.

A la suite du décès de Joël Le Theule en 1980, François Fillon reprend avec le soutien des amis de son mentor les mandats de la Sarthe des février 1981 en tant que conseiller général puis en juin en tant que député.

De 1993 à 1997, il est nommé ministre sous les gouvernements d’Edouard Balladur (1993-1995) et d’Alain Juppé (1995-1997). De l’Enseignement supérieur et de la recherche puis après l’élection de Jacques Chirac des Technologies de l’information et de la Poste.

En 2002, François Fillon participe à l’élaboration du programme de Jacques Chirac en vue de sa réélection. Une fois cette dernière obtenue, François Fillon devient ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité de 2002 à 2004. Puis ensuite de l’Education nationale de 2004 à 2005. Il n’est ensuite pas recontacté au remaniement ministériel suivant et apporte son soutien à Nicolas Sarkozy dont il sera le Premier ministre de 2007 à 2012.

Souhaitant s’émanciper de l’image de Nicolas Sarkozy suite à la défaite face à François Hollande, François Fillon part à la conquête de la présidence de l’UMP. C’est un fiasco. Lui et son rival, Jean-François Copé affirme avoir gagner, et personne n’en sort vainqueur…

En 2014, il annonce se présenter à la primaire des Républicains et a déjà dévoilé un grand nombre de propositions qui constitue son programme pour 2017.

Bruno Le Maire
Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Né le 15 avril 1969 à Neuilly-sur-Seine

Formation : Lycée privé catholique du 16ème arrondissement de Paris, Saint-Louis de Gonzague / Ecole normale Supérieure (ENS) / Institut d’Etudes politiques de Paris (IEP) / Ecole nationale d’administration (ENA), promotion Valmy

En 1998, il intègre le ministère des affaires étrangères puis est collaborateur de Dominique de Villepin de 2002 à 2006, année durant laquelle il est nommé directeur de cabinet.

Il est élu député de l’Eure en 2007 dès le 1er tour, nommé secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, en 2008. En juin 2009, il nommé ministre de l’Agriculture et de la Pêche.

Après la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012, il est réélu député de l’Eure. En novembre 2014, il se présente à la présidence contre Hervé Mariton et Nicolas Sarkozy. En février 2016, il officialise sa campagne pour la primaire de l’UMP en novembre 2016.

Nathalie Kosciusko-Morizet
Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Né le 14 mai 1973 à Paris

Formations : Ecole Polytechnique / Agro Tech / Collège des ingénieurs

D’abord maire de Longjumeau (Essonne) puis conseillère régionale d’Ile-de-France, Nathalie Kosciusko est désormais chef de l’opposition au Conseil de Paris et député de la quatrième circonscription de l’Essonne.

Elle a également été secrétaire d’Etat en charge de la Prospective et du développement de l’Economie numérique de 2009 à fin 2010 puis ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement de fin 2010 à la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012.

Jean-François Copé

THE-YOUNG-REPORT-CANDIDATS-PRIMAIRES-LES-REPUBLICAINS-2016-JEAN-FRANCOIS-COPE
Né le 5 mai 1964 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Formation : Sciences Po/ Ecole Nationale d’Administration (ENA)/ Etudes de gestion publique aux US

Après avoir été élu député-maire de Meaux (Seine-et-Marne) en 1995, il devient un cadre du Rassemblement Populaire pour la République (RPR) puis à partir de 2002 secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement. En 2004, il devient successivement, ministre de l’Intérieur puis du Budget. Une fois l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, Jean-François Copé devient le président du groupe parlementaire de l’UMP à l’Assemblée Nationale.

Il est impliqué lors du fiasco de l’élection de la présidence de l’UMP face à François Fillon… Puis a traversé une mauvaise passe dans le cadre du financement frauduleux de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 et la fameuse affaire Bygmalion. Jean-François Copé a d’ailleurs été relaxé par les juges.

Jean-Frédéric Poisson

THE-YOUNG-REPORT-CANDIDATS-PRIMAIRES-LES-REPUBLICAINS-2016-JEAN-FREDERIC-POISSON
Né le 22 janvier 1963 à Belfort

Formations : Doctorat de philosophie de l’université la Sorbonne-Paris IV / diplôme à la faculté libre de Paris de philosophie / Master 2 de Droit Social à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Maire de Rambouillet (Yvelines) de 2004 à 2007 et député de la 10ème circonscription des Yvelines depuis 2007 sous l’étiquette de l’UMP.

Depuis 2013, il est le Président du Parti Chrétien-Démocrate, lancé avec Christine Boutin.

Bonus : Nicolas Sarkozy 

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

Crédit Jérémy Pastor/ The Young Report

On ne le présente plus. Maire de Neuilly dans les années 80-90, il est nommé sous le gouvernement d’Edouard Balladur, ministre du Budget. Après une traversée du désert suite à son ralliement à Balladur contre Chirac, élu président en 1995, Nicolas Sarkozy redevient un acteur politique de premier ordre à partir de 2002 en tant que ministre de l’Intérieur, puis de l’Economie, avant de retourner ensuite à la Place Beauvau (au ministère de l’Intérieur) jusqu’à son élection en tant que président de la République en 2007. Après un mandat, il est battu par François Hollande et se retire de la politique pour mieux revenir à la tête de son parti fin 2014 afin de réunifier sa famille politique pour 2017.  Président du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy a démissionné fin août de la direction du parti afin de se présenter aux primaires de la droite et du centre qui auront lieu les 20 et 27 novembre prochains. Y-aura-t-il un match retour de 2012 ? Réponse le 27 novembre.

Jérémy Pastor

 

 

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →