Qu’est-ce que le traité transatlantique, le TAFTA ?


Il y a quelques semaines, le président de la République, François Hollande, et le Premier ministre, Manuel Valls, ont conjointement annoncé que la France ne signerait pas le projet de traité transatlantique, alias TAFTA. Qu’est-ce que c’est et pour quelles raisons ? The Young Report vous explique.

Le projet de traité transatlantique, c’est la volonté de mettre en place un marché commun entre les pays de l’Union Européenne et les Etats-Unis, afin de faciliter les échanges et créer de l’emploi. Ce traité se manifesterait par la mise en place de normes communes à l’UE et aux Etats-Unis afin que le marché commercial, lequel réunis plus de 800 millions d’habitants soit commun.

Dans les faits, il n’y aurait plus de taxes sur les marchandises entre les deux côtés de l’Atlantique et toutes les marchandises et les services pourraient librement circuler.

Un projet vieux de 20 ans !

Le TAFTA, c’est un projet dont la naissance remonte à loin. 20 ans. Et dont les négociations à Bruxelles ont lentement mais surement avancé dans l’obscurité la plus totale ! En effet, les négociations qui réunissent responsables politiques américains et européens mais surtout des représentants des grandes entreprises américaines et du vieux continents, sont totalement opaques sans que personne ne sache réellement dans quel sens elles vont.

Un projet décrié !

Face à l’opacité, un tel projet effraie de nombreux eurodéputés. La campagne pour les élections européennes en 2014 a par ailleurs beaucoup traité du TAFTA. En effet, une grande part des européens ont peur que ce traité ne donne aucun avantage en faveur des européens.

A titre d’exemple, comment choisir les normes de productions et les règles de protection sanitaires en matière d’alimentation et de production de denrées ? Les règles sont beaucoup plus contraignantes en Europe, qu’aux Etats-Unis. Doit-on dès lors prendre les règles européennes et les Etats-Unis obligés à s’adapter ? Une option d’office peu probable lorsque les plus grandes entreprises mondiales, quelque soit le secteur, sont américaines. Elles ne voudront pas être contraintes à changer et sont en position de force pour les négociations étant donnée leur taille.

Autre point sensible, les OGM. Les européens ne sont pas très à l’aise à l’idée d’avoir des produits génétiquement modifiés, tandis que ces derniers sont désormais monnaie courante outre-Atlantique.

Plein de questions autour de ce projet divise comme le positionnement monétaire entre les deux monnaies : le dollar doit-il être égale, plus faible ou plus fort que l’euro ?

Quant au monde économique européen, il retient son souffle à l’idée que l’ensemble des mastodontes américains viennent le concurrencer en Europe avec des moyens financiers nettement supérieurs aux siens.

Des effets limités ?

Les partisans du projet estiment que le TAFTA permettra la création de 2 millions d’emplois à travers l’Union Européenne. Un avantage bien faible, sachant que l’UE compte plus de 512 millions d’habitants.

Pour le moment, la France a décidé de ne pas ratifier le TAFTA si cela impose un nivellement par le bas des normes françaises. Affaire à suivre.

Pour tout comprendre du TAFTA en 4 minutes, voici une vidéo qui va vous aider :

Jérémy Pastor