0

Passation de pouvoir

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

5700211Après l’éclatante victoire du Bayern Munich sur le Barça mardi (4-0), le Borussia Dortmund a surclassé le Real Madrid 4-1 dans l’autre demi-finale aller de la Ligue des champions. Les matches retour en Espagne dans une semaine ne devraient pas empêcher les deux ténors de la Bundesliga de se retrouver en finale.

Pour la première fois de l’histoire de la C1 -Coupe d’Europe des clubs champions, devenue Ligue des champions-, deux clubs allemands devraient se retrouver en finale, le 25 mai prochain à Wembley. Ce n’est pas un hasard, en sélection comme en championnat, le foot allemand redevient une superpuissance du ballon rond. La démonstration du Bayern et du Borussia en demi-finale aller devant Barcelone et le Real Madrid, deux immenses palmarès, deux institutions, deux monuments du foot, tourne une page dans l’histoire de ce sport.

Le Bayern : vers une domination du foot européen ?

5700209Le grand Barça, ses joueurs techniques, son trio -Xavi, Iniesta, Messi- magique, sa possession de balle incroyable, son jeu léché à une touche, sublimé par Pep Guardiola, référence pour tous les amoureux du foot, qui collectionnait les trophées, qui faisait rêver la planète entière et qui devenait la meilleure équipe de l’histoire de sport… n’est plus. C’est la fin d’un cycle. Un cycle de domination sur l’Europe, de trois Ligues des Champions remportées (2006, 2009, 2011), de six demi-finales d’affilée (2008 à 2013). Car le grand Barça a trouvé plus fort que lui. Car il s’est pris «une raclée» (Gérard Piqué). Car «c’est fou comme un football, qui a été avant-gardiste pendant des années, devient d’un seul coup totalement démodé» (Jean-Michel Larqué). Car son génial entraineur Pep Guardiola (2008-2012) sera sur le banc du bavarois dès cet été et que son Bayern Munich est déjà prêt à tout rafler, à se goinfrer et à laisser les miettes peut-être aux Blaugrana ou autres grandes écuries européennes.

3ae47Le Bayern favori mais Dortmund a ses chances

Mais alors qui peut rivaliser avec cette machine déchaînée, déjà championne d’Allemagne depuis le 6 avril, encore qualifiée sur tous les tableaux (demi-finale de C1 et finale de Coupe d’Allemagne), qui en ce joli printemps, défonce tout sur son passage, à coups de 4-0 (Nuremberg, Barcelone), 6-1 (Wolfsburg, à Hanovre) et autre 9-2 (Hambourg) ? Peut-être son dauphin, relégué à 20 longueurs (hic) en Bundesliga. Un certain Borussia Dortmund. Seul invaincu cette saison en Coupe d’Europe. Comme transcendé dans ces grandes soirées de joutes continentales par un public de feu et un entraineur fantastique (cf son interview dans So Foot). Un BVB presque aussi impressionnant collectivement que son collègue de Bavière.  Avec des Bender, Gündogan, enragés dans le pressing du milleu adverse, des Reus, Götze qui n’ont rien à envier à Messi et qui devraient sérieusement intéresser les électeurs du Ballon d’Or 2013, et un Lewandowski, buteur de folie, auteur d’un quadruplé hier soir.

Le Real rêve d’une nouvelle remontada

Mais si le Barça ne songe pas à réussir l’impossible au Camp Nou mercredi prochain, le Real a au moins quelques espoirs de renverser la vapeur grâce au but inscrit à l’extérieur. José Mourinho y croit, un peu trop même : «l’histoire n’est pas encore terminée et je compte sur mes joueurs pour le montrer la semaine prochaine». Pour éviter de rejoindre Chelsea en loser la saison prochaine, Mou’, déjà vainqueur de la Ligue des champions avec Porto (2004) et l’Inter (2010), qui a toujours connu le succès dans ses précédents clubs, aura une réputation de meilleur entraineur du monde à défendre. Dos au mur, le Real Madrid rêve d’une nouvelle remontada à domicile. Comme en 1986, quand il avait renversé un autre Borussia (1-5 à l’aller, 4-0 au retour), Mönchengladbach… avant de remporter la Coupe de l’UEFA. On y croit pas trop.

Par Florian Lefèvre

florianlefevre@theyoungreport.fr

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →