0

Obama : Changer le système carcéral

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Barack Obama va s’attaquer à une refonte en profondeur du système carcéral. Le Président des Etats-Unis a déclaré vouloir créer un système plus juste et surtout moins coûteux. Aujourd’hui, il y a plus de détenus aux Etats-Unis que dans 35 pays européens réunis.

Barack Obama dresse l'état des lieux dus système carcéral (©CCWikipédia)

Barack Obama dresse l’état des lieux dus système carcéral (©CCWikipédia)

Barack Obama en avait fait un cheval de bataille lorsqu’il avait été réélu président des Etats-Unis. Le système carcéral du pays a longtemps fait débats notamment en ce qui concerne les conditions de détention des prisonniers. Le cas de Guantanamo a surtout exaspéré le chef de l’Etat et les peines de prison sont trop souvent disproportionnées.
46 prisonniers graciés
De visite dans un établissement pénitencier, Barack Obama a permis à 46 détenus de sortir de prison. Ces 46 hommes avaient été arrêtes pour trafic de drogue et condamnés à plus de 20 ans de réclusion. Des peines jugées trop lourdes pour le président qui estiment qu’il ne s’agit pas de criminels et qu’ils ne doivent être traités qu’en simples trafiquants et a déclaré « leur punition n’était pas adaptée à leur délit ».
Des conditions de détentions exécrables
Un autre point a été soulevé par le Président des Etats-Unis : la condition carcérale. Certes, les hommes condamnés à la prison ne sont pas des enfants de coeur mais les conditions dans lesquelles ils sont enfermés ne sont pas conformes aux droits de l’Homme.  Vermines, insalubrité, surpopulation, et des sanitaires insuffisants sont notamment des plaintes qui reviennent sans cesses des prisonniers américains.
Des coûts impressionnants
Cette surpopulation carcérale entraîne par ricochet des coûts supplémentaires. L’entretien, la surveillance et les agrandissements des prisons coûtent chers à l’Etat (environ 80 Milliards de Dollars par année soit un tiers du budget de la justice). Et dans ce sens, la réduction de peines pour les trafiquants notamment permettraient de réaliser des économies assez importantes. Barack Obama s’explique : « Dans trop de cas, la punition ne correspond simplement pas au délit. Si tu es un petit dealer de drogue ou si tu violes ta liberté conditionnelle, tu dois payer ta dette à la société, tu dois être tenu pour responsable et payer une amende, mais tu ne dois pas 20 ans, tu ne dois pas passer ta vie en prison « .

Alexandre Gozzi

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →