0

Nous aussi on a fait l’exposition Harry Potter !

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

Ce vendredi 4 septembre était le dernier jour durant lequel il était possible de prendre une place pour l’Exposition Harry Potter  à la Cité du Cinéma de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Si l’exposition est plutôt belle et nous replonge dans nos souvenirs d’enfance à dévorer les livres de la saga et regarder en boucles les films, elle n’apporte pas grand chose de plus si ce n’est un semblant de nostalgie.

C’est presque fini ! Après avoir traîné des pieds pendant plusieurs mois, trop occupé (ou pas), je me suis fait embarqué à l’Exposition Harry Potter de la cité du cinéma. Au départ sceptique de ce que pouvais m’apporter en plus des livres, des films et autres, mon cynisme s’est transformé progressivement en sourire débile d’un grand enfant qui replonge dans son univers préféré. Passé le coup commercial de la photo sur fond vert avec la baguette dans la main, je suis dirigé comme un primant à Poudlard vers le rituel du choixpeau magique, avec la voix de ce dernier en arrière-fond. Viens ensuite une salle remplie d’écrans avec pleins d’extraits des films de la saga. Soit.

Le dur de l’expo est plutôt pas mal

Une fois la locomotive du Poudlard et le quai 9 trois quart passés, nous entrons dans le cœur de l’exposition avec les effets personnels vêtements, baguettes magiques et autres objets phares du monde Harry Potter comme la baguette de Sureau, les Horcruxes, la pierre Philosophale…. Viens ensuite les deux activités « interactives » de l’Expo : vous pouvez arracher une mandragore comme nos héros adorés dans le tome 1 et puis vous amusez à marquer dix points au Quidditch !

Une fois cette partie passée vient ensuite la cabane d’Hagrid et son grand fauteuil, la forêt interdite et les mangemorts. Puis l’on repasse du côté gentil avec le tournoi des trois sorciers, la Grande salle Commune de Poudlard. Après avoir mitraillé pendant une heure le sourire collé tout le long à la bouche, c’est déjà la fin. Et je reste sur la mienne.

La grosse déception

Tout en rongeant son frein, je m’aperçois que j’en suis déjà à la boutique qui propose tous les goodies, bonbons et autres inspirés de la saga. On voudrait tout acheter sauf que… les prix sont exorbitants ! Ces derniers nous rappellent qu’au-delà d’un univers magique, Harry Potter est surtout une franchise commerciale qui vaut des milliards d’euros et qu’il faut rentabiliser à tout prix.

JP

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →