0

Les troupes israéliennes se retirent de Gaza

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

L’armée israélienne a annoncé, ce mardi, son retrait de la bande de Gaza, estimant sa mission « achevée ».

Hier encore, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou affirmait que l’offensive ne prendrait fin « que quand les citoyens d’Israël auront recouvré le calme et la sécurité de manière prolongée ». Il faut croire qu’entre temps, le calme soit assuré sur l’Etat hébreu. Toutefois, ce dernier conserverait des positions défensives à l’extérieur de la bande de Gaza, prêtes à agir en cas de besoin.

Bilan

Le nouveau cessez-le-feu acté entre les deux camps (qui devrait durer trois jours) offre l’occasion d’établir un état des lieux de la situation au Proche-Orient. Du côté israélien, 64 soldats sont morts, plus 3 civils et 400 autres blessés. Les secours palestiniens annoncent quant à eux 1867 morts, dont une majorité de civils, parmi lesquels 377 enfants. Selon un rapport de l’ONU, 485 000 personnes ont été déplacées, mais toutes ne retrouveront pas le toit qu’ils ont quittés, des centaines de maisons ayant été détruites. Le vice-ministre palestinien de l’économie évalue les dégâts au minimum entre 3 et 4,5 milliards d’euros.

A quand la fin ?

En espérant que les hostilités ne reprennent pas, les responsables politiques cherchent des moyens de mettre un terme à ce conflit, qui dure depuis 1948. C’est le cas de Aziz Senni (UDI) et Pierre-Alain Weill (PS), respectivement musulman et juif qui appellent dans un tribune sur le site du Nouvel Observateur, « solution à deux Etats ».

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →