0

Le DadBod pour cet été ?

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

L’été approche et les pages régimes vont envahir les magazines féminins alors que pour les hommes la silhouette du moment est le «dadbod» ou «le corps de papa» qui est une sorte de glorification des kilos en trop de ces messieurs.

©Universal Jason Segel

©Universal
Jason Segel

Ce phénomène tout droit sorti des États-Unis n’est pas si nouveau que ça, la nouveauté est que ce «type de silhouette» est enfin nommé par Mackenzie Pearson. Cette jeune étudiante de 19 ans, dont le billet de son blog a été partagé des milliers de fois, est à l’origine de cet engouement médiatique. Elle définit le Dadbod comme se situant entre «la bedaine de bière et le corps entretenu », l’homme qui «fait du sport mais adore aussi boire énormément le week-end et manger 8 part de pizza en même temps » , « un type qui n’est pas en surpoids mais qui n’a pas d’abdos non plus».
Le mode de vie du jeune trentenaire papa engendre un dadbod, stabilité, moins de temps pour le sport (la flemme aussi).

Adieu les corps athlétiques ?

Mackenzie Pearson n’hésite pas à glorifier les poignées d’amour, petits ventres qui dessinent la silhouette de la plupart des hommes, qui par ailleurs ne semblent pas complexer ces derniers et ils ont bien raison. Mais dans son article « Why Girls Love The Dad Bod » les raisons ne sont pas à prendre au sérieux, elle précise qu’elle écrit pour se faire plaisir avant tout et ne s’attendait pas à un tel engouement, voici quelques arguments justificatifs avancés par cette dernière:
– Ils ne nous intimide pas: les femmes ne veulent pas d’un homme avec un corps parfait pour ne pas se sentir mal dans son corps…
– Les femmes aiment être la plus jolie dans le couple, elles aiment être le centre de l’attention
– Les dadbod c’est mieux pour les calins, qui voudrais un câlin à une pierre ? 



Les femmes ces êtres superficielles n’aiment pas les hommes musclés, parfaitement taillés, non elles aiment les dadbod pour flatter leurs égos et pour les câlins; voilà ce qu’on peut déduire de ce billet… Mais encore une fois ce billet est seulement un amusement et la rédactrice âgée de 19 ans ne se dit pas être la voix des femmes mais seulement d’elle et de ses amis.

Un journaliste du Washington Post, pense que ce n’est pas le dadbod qui plait au femme mais plus ce qu’il représente: un homme avec une carrière et qui aiment les enfants, alors que les abdos et biceps sont trop occupés à la salle de sport pour ça . 
Depuis la libéralisation des femmes dans les années 1970, le niveau d’étude des femmes ne cesse d’augmenter, ce qui est de même du nombre de femmes dans le cursus universitaire, donc cela semble normal qu’elles recherchent des hommes aux parcours/ carrières similaires… Ainsi le dadbod représente la sécurité, la stabilité, le papa aimant, la maturité…

Et le corps des femmes ?

La dictature du corps parfait est moins pesant chez les hommes que chez les femmes, par exemple dans les films les dadbod sont de plus en plus présent, les acteurs on le droit à quelques écarts, cela sera mis sur le compte de la maturité alors qu’une actrice devra être parfaite même après une grossesse, pour elle, les kilos en trop seront mis sur le compte du laisser aller. Il n’en faut pas plus pour crier pour crier au sexisme.
Pourquoi une femme n’aurait pas le droit de se sentir bien dans leurs corps ?

L’idéalisation du corps de la femme qui est d’ailleurs un corps imaginaire ne doit pas servir de référence pour les femmes, les corps dans la réalité ne sont pas tout lisse, sans poils et sans aucun petit « bourrelet » qui dépasse… Et la réaction des femmes se fait pas attendre car le phénomène des Mombod fait aussi sont apparition dans sur les réseaux sociaux, avec des jeunes femmes qui postent des photos de leurs ventres parfois après grossesses, d’ailleurs l’initiative a reçue le soutien du musée de Brooklyn. Mais il est vrai que de nombreuses initiatives de ce genre ne cesse d’apparaitre pour contrer la propagande du corps parfait comme le compte Love Yours Lines qui regroupent des photos de femmes exposant leurs corps et notamment leurs vergetures, l’un des nombreux problèmes que les femmes connaissent et dont la presse féminines et autres publicités nous aident aimablement à combattre.

Melissa Dehili 

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →