0

La bougie des grandeurs

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print
Cruchot, le plus célèbre des commissaires de Saint-Tropez ! (©Rolf Gebhardt, 1978)

Cruchot, le plus célèbre des commissaires de Saint-Tropez ! (©Rolf Gebhardt, 1978)

Il est l’or, mon seignor, l’or de souffler ses bougies ! Sans cet infarctus du 27 janvier 1983, Louis de Funès aurait eu 100 ans aujourd’hui.

Ses répliques, ses mimiques, sa gestuelle… Tout Français a dans l’esprit le jeu de cet acteur, qui a dû attendre la quarantaine pour connaître le succès. Dès lors tout scénario que Don Salluste touche se transforme en or. La Folie des Grandeurs, la trilogie Fantômas, la saga du Gendarme de Saint-Tropez, tous sont aussi cultes les uns que les autres. L’acteur impose son style, qui séduit les foules, jusqu’à La Soupe aux Choux en 1980 (aux côtés de Jacques Villeret et Jean Carmet), qui attire plus de trois millions de spectateurs !

Planches

"Le Musée de Louis" a attiré 11 000 visiteurs pour sa première année, au Château de Clermont, acheté en 1967 par le couple de Funès. (©Jibi44)

« Le Musée de Louis » a attiré 11 000 visiteurs pour sa première année, au Château de Clermont, acheté en 1967 par le couple de Funès. (©Jibi44)

La route aura été longue. Durant l’Occupation, de Funès se fait engager comme pianiste de bar, puis en 1950, dans la troupe parisienne Les Burlesques, avant d’être repéré par Sacha Guitry. On retrouvera le mélomane en chef d’orchestre dans La Grande Vadrouille de Gérard Oury (1966). Son école, c’est le théâtre. Le comédien y retournera en 1971 puis lui rendra hommage en 1980 en interprétant une version personnelle de L’Avare, de Molière, distribuée sur les grands et petits écrans. Un vieux rêve qu’il aura eu le temps de réaliser.

Indémodable

Pas une année sans que la télévision ne diffuse Le Corniaud, La Traversée de Paris ou L’Aile ou la Cuisse. L’an prochain, Jamel Debbouze le ressuscitera même le temps d’un dessin animé en 3D. Depuis un an, un musée lui est consacré au Cellier, en Loire-Atlantique. Situé dans le château de Clermont, acheté par le couple de Funès en 1967, les 11 000 visiteurs qui ont fait le déplacement ne sont pas déçus ! Le 6 août, un numéro spécial de Charlie Hebdo sortira sur Louis de Funès à l’occasion du centenaire de sa naissance, la famille de l’acteur ayant ouvert une partie de ses archives au journal satirique.

Théo Duchaussoy

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Clemence Pouletty

View all post →