0
Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

En direct à 20 heures, François Hollande a annoncé, dans un discours solennel, qu’il ne se présenterait pas à la présidentielle de mai 2017.

A la surprise générale, François Hollande a annoncé ce soir, dans une allocution retransmise en direct à 20 heures, qu’il ne sera pas candidat pour briguer un second mandat en mai 2017.

Un discours solennel

Jamais dans l’histoire de la Vème République, un président de la République en fonction ne s’est pas présenté pour effectuer un second mandat. Commençant par défendre son bilan notamment en matière de réduction des déficits et de la dette du pays, François Hollande a ensuite reconnu plusieurs erreurs comme la déchéance de la nationalité qu’il avait souhaité mettre en place après les attentats du 13 novembre 2015. Après une énumération des réformes qu’il a mené, Mariage pour tous, la complémentaire santé généralisée mais aussi la loi Travail, le président de la République a défendu son bilan militaire au Mali, en Centrafrique, en Irak et en Syrie.

Mea Culpa sur le chômage

A demi-mots, François Hollande a annoncé son échec quant à l’inversion rapide de la courbe du chômage. Il a rappelé ce qu’il a mis en place -les contrats de générations, les emplois d’avenir, la loi travail ou encore la loi Macron. Malgré ces réformes, le président de la République a admis son erreur, « le chômage [restant] à un niveau trop élevé ». Faisant la promesse que « Les résultats arrivent ».

Après la forte controverse autour du livre de confidences de François Hollande, écrit par les deux journalistes du Monde, François Hollande a rappelé dans son discours qu’il ne devait pas se résumer à ce livre. C’est donc avec une voix pleine de gravité, et une tête légèrement baissée que François Hollande a annoncé sa décision au nom de sa lucidité et de ne pas voir la gauche dispersée. « Les rites du pouvoir ne m’ont jamais fait perdre ma lucidité. Je suis conscient des risques qu’une démarche ne rassemblerait pas », a-t-il ainsi déclaré.

« Aussi j’ai décidé ne pas être candidat à la présidentielle, je tenais à vous en faire part directement » François Hollande

Cette annonce ouvre ainsi la voie à Manuel Valls. Le Premier ministre devrait ainsi donc se déclarer candidat à la primaire de la gauche organisée par le Parti socialiste face à Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noelle Linneman et Gérard Filoche.

Voici la vidéo de l’annonce de François Hollande : 

Jérémy Pastor

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →