En route pour la maison blanche, ce que propose Donald Trump ?


Après le New Hampshire le 9 février et la Caroline du Sud le 20, Donald Trump a remporté largement, lundi soir, le caucus républicain du Nevada devant Marco Rubio, le sénateur de Floride. Avec trois victoires, et à moins d’une semaine du Super Tuesday (le Super Mardi) durant lequel 10 Etats voteront, petit tour d’horizons sur les propositions de Donald Trump.

Connus pour ses propositions chocs d’interdictions du territoire pour les musulmans étrangers et la construction d’un mur comme frontière avec le Mexique, Donald Trump a remporté mardi soir sa troisième victoire pour les primaires du parti républicain. The Young Report vous présente ses propositions.

Le programme de Donald Trump est composé de 5 axes :


La renégociation de l’accord commercial avec la Chine

CC SEARCH/WIKICOMMONS

CC SEARCH/WIKICOMMONS

Donald Trump souhaite que l’accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis soit plus équitable afin de stopper les délocalisations et supprimer les règles commerciales imposées par la Chine.

  • Trump veut la suppression de la clause de transfert technologique. Cet élément oblige chaque entreprise américaine souhaitant s’implanter en Chine de transférer à une entreprises chinoises son savoir, ses brevets…
  • Renforcer la lutte contre les exportations illégales chinoises à destinations des Etats-Unis
  • Baisser le taux de l’impôt sur les sociétés à 15%
  • Implanter au moins deux bases militaires américaines au Sud et l’Est de la Chine
  • Mettre en place une cure d’austérité importante pour réduire la dette et le déficit du pays, en grande partie détenues par la Chine


La réforme de l’administration des vétérans

CC SEARCH/ PIXABAY

CC SEARCH/ PIXABAY

Le magnat de l’immobilier veut faire en sorte que tous les vétérans de l’armée américaine ne manquent de rien. Une proposition très populaire dans un pays profondément patriotique. Pour cela, il souhaite :

  • Assurer la totalité des frais médicaux des vétérans
  • Renforcer le système d’Aides au Vétérans (VA) partout dans le pays avec une aide psychologique, une augmentation des fonds de l’organisme et une aide plus importante pour la reconversion professionnelle de ces anciens soldats.


La réforme fiscale

CC SEARCH/ FLICKR

CC SEARCH/ FLICKR

La réforme fiscale proposée par Donald Trump est très surprenante pour un ultra-libéral. Et pour cause, celle-ci se focalise sur les classes moyennes et pauvres. Mais aussi les sociétés afin qu’elles puissent embaucher plus de salariés grâce à une baisse significative des impôts. Sa réforme fiscale a pour objectif théorique d’augmenter le pouvoir d’achat des américains sans pour autant accroitre la dette et le déficit du pays.

  • Donald Trump propose une simplification des seuils d’impositions passant de 7 à 4 avec une absence d’imposition pour les couples qui touchent 50 000 $ ou moins par an et 25 000 $ ou moins pour les célibataires. Ensuite les taux de 10%, 20% et 25% s’appliqueront à partir du premier dollar au-dessus des seuils de base.
  • Il veut simplifier les démarches des impôts à l’aide d’un seul et unique formulaire.
  • Quant aux commerces de proximités et aux travailleurs indépendants (freelance), ils devront payer en impôts 15% de leurs chiffres d’affaires.

Des réformes qui emballent les classes populaires et les fanatiques du libéralisme économique. Sous le semblant de réforme pour les classes moyennes, Donald Trump assouplie la fiscalité des plus riches avec moins de seuils.


Sa position sur le droit du port d’arme à feu

CC SEARCH/ PIXABAY

CC SEARCH/ PIXABAY

« Le deuxième amendement à notre Constitution est clair. Le droit du peuple de détenir et porter des armes ne doit pas être violé. Point. ». La position de Donald Trump est donc clair, le problème du port d’arme n’en est pas un. Il se trouve ailleurs selon lui. Pour régler cela, le candidat républicain est sans gueule de bois.

  • Renforcer la dureté des poursuites et des peines encourues par les grand criminels en leur supprimant la possibilité d’être libérés sous conditionnelle ou d’avoir une réduction de peine.
  • Renforcer et étendre le cadre de la légitime défense pour les porteurs d’armes à feu enregistrées sans casier judiciaire.
  • Rendre la liberté du choix de l’arme totale (du simple pistolet au fusil d’assaut)
  • Uniformiser le code des armes à feu dans tout le pays avec donc un permis valable dans les 50 Etats.
  • Autoriser les recruteurs de l’armée et les militaires en base à porter une arme.
  • Augmenter les contrôles préalables à l’achats d’une arme (casiers judiciaires, proches, antécédents psychiatriques).
  • Améliorer le système de santé psychiatrique pour prévenir des tueurs de masses.

Donald Trump par cette position tranchée se rallie ainsi tous les défenseurs du 2nd amendement. Concernant le contrôle renforcé de l’achat des armes, le candidat n’a pas statué concernant ces immenses foires de ventes d’armes entre particuliers qui se font à travers tout le pays sans le moindre contrôle.


La réforme de l’immigration

CC SEARCH/ FLICKR

CC SEARCH/ FLICKR

Alors que Barack Obama a récemment donné des papiers à 10 millions de sans-papiers, Donald Trump a une politique d’immigration aux antipodes de celle du président sortant.  Le candidat, favori de la primaire propose :

  • La création d’un mur comme frontière avec le Mexique, et financé par le Mexique
  • L’augmentation d’un nombre d’agents de l’immigration
  • La suppression des allocations pour les immigrés
  • La suppression du droit du sol pour éviter que des enfants de clandestins deviennent américains
  • La mise en place de la détention jusqu’au renvoi au pays d’origine
  • Une sanction budgétaire pour les villes qui ne mettraient pas en place cette politique
  • Aide plus accrues envers les polices locales de villes ou comtés frontalières
  • Interdire le travail pour les immigrés sans papiers
  • Favoriser la politique du brain-drain, l’immigration des cerveaux
  • Interdire l’entrée du territoire à tous les étrangers de confessions musulmane

Avec ces propositions dignes du Front National, c’est toute l’Amérique raciste qui se réveille et vote pour Donald Trump. Ce dernier a radicalisé sa politique migratoire suite aux évènements de Paris le 13 novembre dernier et ceux de San Bernardino (Californie) le 2 décembre.


Ses positions très tranchées, voire extravagantes, font la popularité de Donald Trump après quatre primaires. Mais cette popularité effraye beaucoup tout comme les positions radicales défendues par le candidat. Et pour cause, l’un des médias les plus reconnus outre-Atlantique, Vox.com, et son fondateur Ezra Klein, se sont mobilisés frontalement contre Trump (Voir la vidéo en anglais ci-dessous).

Le Super Tuesday pendant lequel 10 Etats voteront confirmera-t-il la dynamique du candidat trublion ? Réponse mardi prochain dans la nuit.

Jérémy Pastor