0
Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print
WeFood/Facebook

La princesse Marie du Danemark lors de l’inauguration de WeFood (Facebook)

Depuis le 22 février, la capitale du Danemark, Copenhague, a été le théâtre de la très médiatique ouverture du premier supermarché de restes alimentaires. Nommé « WeFood », le commerce a pour objectif d’amorcer la réduction du gaspillage alimentaire.

WeFood, est le premier supermarché qui vend des restes alimentaires au Danemark, si ce n’est au monde. Le concept est simple mais novateur. Ouvert depuis lundi, le super marché propose des fruits, des légumes, de la viande ou encore des produits surgelés et aliments secs dont la date limite de consommation est dépassée. Le tout à des prix inférieurs de 30% à 50%.

La princesse Marie et la ministre danoise de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, Eva Kjer Hansen étaient présentes pour l’inauguration du supermarché Cette dernière a par ailleurs déclaré qu’« il est totalement ridicule que de la nourriture soit jetée. C’est mauvais pour l’environnement et pour le pouvoir d’achat des Danois. Un supermarché comme WeFood représente une étape importante dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ».

Un projet innovant contre le gaspillage

WeFood/Facebook

WeFood/Facebook

En partant du nombre aberrant de 700.000 tonnes de gaspillage alimentaire pour 5.7 millions de Danois, un consortium d’organisations non gouvernementales (ONG) a lancé le projet il y a un peu plus d’un an. A l’aide d’une campagne de financement participatif qui a recueilli 133.000 € (1 million de couronnes danoises). Mais au-delà de l’aspect financier du projet, lequel n’emploie que des bénévoles, c’est la loi qui a été le plus contraignant pour que le projet voit le jour.

En effet, il fallait surtout obtenir la modification des lois concernant la revente de produits dépassés, tâche lente et fastidieuse.

Après une réduction de 25% de ses déchets en cinq, le Danemark veut poursuivre la dynamique pour réduire le chiffre des 700.000 tonnes de déchets par an (pour 5.7 millions d’habitants). A titre de comparaison, la France, c’est 1.3 million de tonnes de déchets alimentaires par an pour 66 millions d’habitants.

Jérémy Pastor

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →