Mika - retour sur son enivrante discographie


Mika c’est tout d’abord ça :

https://www.youtube.com/watch?v=RVmG_d3HKBA

 

En 2006, le chanteur arrive dans les charts et inonde nos ondes à coups de Grace Kelly, Lollipop et autres Happy Ending.

Le grand garçon débarque avec son univers et offre à l’industrie musicale de nouveaux personnages telles ses Big Girls (You are beautiful) et son Billy Brown. Bref Mika c’est du peps et beaucoup de bouclettes. Juste ce qu’il faut pour craquer plus d’un millions de fans, hommes comme femmes. Mika n’a pas d’étiquettes, il plaît à tout le monde et on le lui rend bien. Il enchaîne les succès et son premier album Life in Cartoon Motion se vend à plus de ** exemplaires à travers le monde.

Il revient avec We Are Golden, extrait de son second opus The Boy Who Knew Too Much. Une espèce de chant un peu « gouroutisant » en concert, qui fait un bien fou. Mika se déchaîne et nous entraîne avec lui, une fois de plus dans son délire, Rain et Blame it on the girls nous séduisent. Mais pas que, dans ce nouvel opus Mika touche avec Toy Boy. Chanson qu’il reprend encore aujourd’hui lors de ses concerts.

https://www.youtube.com/watch?v=hEhutIEUq8k

Ce qui caractérise véritablement ces deux albums se sont leur pêche. Ils sont frais et enivrants. Mais derrière ce côté quelque peu enfantin, se cachent de nombreuses paroles, à vrais textes, à vrais messages. Plutôt tristes d’ailleurs. Mais c’est toujours armé de son grand sourire, ses boucles et ses pantalons slims de toutes les couleurs que le chanteur se présente.

Après avoir conquis le public français avec le tube Elle me dit, Mika nous revient avec un troisième album : The Origin of Love. Beaucoup critiqué, cet opus est tout de même super bon. Celebrate nous donne envie de faire la fête. Origin of Love est grandiose, les choeurs sont formidables et la chanson donne des frissons. Love You When I’m Drunk est irrésistible et transcendante de vérité. Le morceau phare qui cartonnera s’appelle Underwater. Dans cet album Mika fait place grande à l’électro (comme dans Make You Happy). Différent mais pas déplaisant.

https://www.youtube.com/watch?v=vKBLLbwbqiY

 

Et puis en 2015, Mika retourne à ses premiers amours avec No Place In Heaven. Le disque est quelque peu teinté d’ingrédients de Life In Cartoon Motion.

 

https://www.youtube.com/watch?v=cH30OyVXuK0
Talk About You donne envie de bouger, Good Guys donne des frissons à la manière d’un Happy Ending, All She Wants est terriblement bon (et terriblement triste lorsqu’on lit les paroles) et puis le titre No Place In Heaven est tout bonnement exquis. S’ajoutent quatre morceaux chantés en français : L’amour fait ce qu’il veut (titre très sympa), Les Baisers Perdus (le morceau préféré de Laurent Ruquier, jolie balade lente et fragile), Boum boum boum que l’on connaît déjà et enfin J’ai pas envie (mon préféré ! petite chanson de désamour très entraînante). Ordinary Man est super, Rio donne envie d’y aller illico, Hurt est jolie, Promiseland, Oh Girl You’re The Devil et Staring at the Sun ne dénotent pas; tout l’album se laisse écouter, entre mélodies entraînantes et mélancolie assumée. Un opus à la Mika.

Seulement, cette fois-ci, c’est habillé de costumes Valentino et de bouclettes plaquées que Mika déambule. Le mardi 18 août, il fêtait ses 32 ans, une manière finalement comme une autre de dire que même le grand Mika muri.

 

CP




Thomas Dutronc : portrait musical d’un musicien idéal


Son nouvel album Eternels jusqu’à demain est sorti fin mai. L’occasion en cette période estivale – parfaite pour déguster ce nouvel opus – de revenir sur le parcours du chanteur, qui depuis quelques années maintenant nous charme à coup de chansons jazzy et autres sonorités pop. Portrait musical de Thomas Dutronc.

En 2007, surprise, le fils prodige Dutronc-Hardy n’est pas seulement né avec des gênes à faire pâlir tous les enfants du siècle, il fut aussi livré avec un doigté de guitare plutôt exceptionnel, une voix délicieuse et un sens du verbe aiguisé. Avec Comme un manouche sans guitare, son premier album – vendu à plus de 800 000 exemplaires en France  – il met le public français dans sa poche.

https://www.youtube.com/watch?v=hd8YIeeJ9WY

Entre Jeune je ne savais rien, Je les veux toutes et Nasdaq, tout le monde craque pour Thomas Dutronc.

 

Même quand le natif parisien mais corse de cœur chante son désamour pour la capitale ; il plaît.

https://www.youtube.com/watch?v=VAfeqAYndZY

S’en suit une tournée de concerts en France, et plusieurs dans les bars – que le chanteur avoue adorer écumer. C’est donc tout naturellement que le manouche adoptif revient en octobre 2011 avec un second album, dont le titre phare est intitulé : Demain ! Une ode à la vie, ses charmes… et le plaisir d’en profiter.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Bu-Qa3Gi5eo

De l’album, on retient aussi l’entraînant Turlututu, le nostalique Sac à dos et puis… On ne sait plus s’ennuyer, Clint Eastwood… Ainsi que ses balades Sésame et A la vanille. Oui on retient aussi les solos de guitare. Oui, on retient tout l’album, parce qu’il est super bon, lui aussi.

Et puis tadam. Thomas Dutronc s’en va à Londres, s’entoure de pointures tels que les musicien d’Adèle, Jamiroquaï, ou encore de Sia. Et nous revient avec un bijou : Eternels jusqu’à demain.

Un album exquis de bout en bout dont le premier single est Allongés dans l’herbe :

https://www.youtube.com/watch?v=EtEN6QyvJMk

Mais le titre qui donne des frissons, c’est Aragon.
Reprise d’un poème de Louis Aragon, « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

https://www.youtube.com/watch?v=ruur6TMXSNg

Eternels jusqu’à demain c’est aussi ;

Croc madam‘,un morceau écrit par M, J’me fous de toutQui je suisPrincesses, un duo avec Jacques Dutronc – Je n’suis personne, Chez les Yé Yé, Archimède, Minuit moins le quart… Et pour conclure une reprise de son idole, son maître spirituel ; Django Reinhardt, I’ll see you in my dreams (à noter que George Harrison l’avait aussi reprise). Même en anglais, il est bon.

 

L’album est un concentré de sentiments. C’est une pépite qui donne autant envie de danser que de se concentrer et d’écouter les sages paroles d’un Thomas Dutronc qui n’en a pas pour autant oublié son attrait particulier pour les jeux de mots. Aussi, la voix du chanteur s’est affirmée et à écouter, c’est terriblement bon. Délicate, suave, un chouilla plus grave, des intonations de crooner, un plaisir auditif.

Si, cet album a un défaut ; il est trop court. On en redemande. On est comme ça, avide de morceaux qui ont du rythme, qui donne envie de pleurer; un peu, de danser; beaucoup, mais surtout de l’écouter en boucle. C’est comme les frites, on en veut plus, bordel.

A noter que l’artiste sera en tournée dans toute la France dès le mois d’octobre. Et pour l’applaudir à Paris c’est dans l’intimité de la salle du Casino de Paris que ça se passe. Les 14 et 15 décembre, il y donnera un spectacle dont la mise en scène est signée par Jérémie Lippmann. Ce même qui en 2015, cette année donc, a reçu un Molière pour sa mise en scène de La Vénus à la fourrure. Cela ne présage que du bon.

 

CP.

 




Le FN demande la suppression d’un concert de Maître Gims


100 000 euros d’argent public pour le concert de Maître Gims, c’est trop pour le FN. L’ancien chanteur de Sexion d’assaut dev(r)ait donner un concert à la piscine municipale de Saint-Avold, en Lorraine, le 14 août prochain.

Mais ce show coûte 100 000 euros à la ville. Une pétition a été lancée sur l’internet, visant à annuler le concert de Maître Gims (et qui récolte à ce jour déjà 760 signatures). Il faut dire qu’au départ, cette pétition n’était pas lancée par le FN.

C’est le secrétaire départemental du Front National en Moselle, Kévin Pfeffer, qui tweete en premier son mécontentement. Il juge que ce showcase à 100 000 euros est un « gaspillage d’argent public insupportable en ces temps de crise ! » et « exige » son annulation.

Selon LorActu, André Wojciechowski, le maire de la ville de Saint-Avold, aux couleurs des Républicains, affirme cependant que la hausse du prix du ticket d’entrée permet de diminuer le coût de l’organisation du concert de 100 000 à 35 000 euros. Le prix de ce fameux billet est lui aussi fustigé par le FN, qui le juge bien trop cher. Il était de 3 euros l’an passé, et cette année de 22 euros. Ce qui « met à l’écart toute une partie de habitants de cette fête estivale populaire » d’après Kevin Pfeffer, toujours selon LorActu.

Un déboire du FN condamné par la ministre de la culture herself. Fleur Pellerin a ainsi fait part de son extrême mécontentement sur Twitter. Un tweet qui n’est pas passé inaperçu. Florian Philippot s’empressant d’y répondre. S’en suit une série de jolis mots :

Capture d’écran 2015-08-03 à 11.10.48

Théo, jeune fan de 19 ans pense que c’est inacceptable de supprimer un concert de Maître Gims, pire, il pense que c’est tout simplement « du racisme déguisé. Ce ne sont pas les 100 000 euros qui gênent mais Maître Gims ! » C’est un avis, pris à chaud, d’un jeune homme en colère.

De son côté Maître Gims n’a pour le moment pas réagi. Trop occupé pour se défendre ! Ses fans l’attaquent sur les réseaux sociaux. Ils l’accusent d’avoir bâclé un concert le samedi 1er août à Ille-sur-Têt, un fait relevé par L’Indépendant. Pire encore, il aurait joué en playback. Il ne fait pas bon d’être Maître Gims en cette période estivale.

https://youtu.be/w9n-t9tazFY

CP.

 

 




Coachella enflamme la Californie !


Le festival californien Coachella revient en force ce week-end avec trois jours de programmations endiablées depuis vendredi après-midi et ce jusqu’à dimanche. 

Alors que de nombreux groupes comme Eagulls, Tame Impala ou encore Alabama Shakes ont ouverts les festivités, le plus gros du festival aura lieu samedi après-midi. Au programme Clean Bandit, Alt-J, Hozier, ou encore Milky Chance et le fabuleux Jack White. Mais aussi AC/DC, The Weeknd, Ratatat, Mo ou encore Lykke Li. La France est également représenté sur place puisque Dimanche ce sont Madéon et David Guetta qui rythmeront le début de soirée du dernier jour de Coachella. Notre voisin Stromae sera également de la partie (toute la programmation est à retrouver en bas de cette article).

Le festival est retransmis en live sur le site officiel du festival à l’aide de trois chaînes. Pour les plus courageux, il faudra compter 9 heures de décalages horaires :  la diffusion commence à minuit. Quant à ceux qui tiennent à ne pas faire nuit blanche, le live est rediffusé à partir de 10h30 heure française.

Voici le live de la chaîne 1 :

Voici le live de la chaîne 2 :

Voici le live de la chaîne 3

©Coachella

©Coachella

Jérémy Pastor




Notre playlist indispensable de l'été


Voici les 100 sons qu’il faut absolument écouter tout le long de l’été. Attention ! Gros mix assuré ! 


Playist réalisée par Deborah Koslowski, Jeanick Lubanza, Mélissa Dehili, Sabrine Zahran, Jérémy Bécam, Sylvain Lacombe, Florian Perrier, Thomas Cahot, Florian Huvier, Benjamin De Haro et Jérémy Pastor.




Kurt Cobain, 20 ans déjà.


Benjamin de Haro




L'album de la semaine: Phoenix Bankrupt !


phoenix-bankrupt-stream-00

On les a attendus pendant 4 ans, Phoenix est de retour avec un sixième album Bankrupt! Sorti fin avril, ce groupe français nous fait plaisir en revenant avec un album toujours à son image, pop comme on l’aime.

Le 22 avril dernier, les fans on enfin pu retrouver leurs petits frenchis avec un nouvel album, qui, on l’espère tous, sera à la hauteur de nos espérances.

Bankrupt ! le retour de Phoenix

Il avait fait fort avec leur album précédent, rappelez vous, Wolfgang Amadeus Phoenix qui avait cartonné. Cette fois ci c’est un album qui ne change pas trop de ce qu’ils avaient fait avant, mais cela n’empêche pas nos petits français de Phoenix de nous faire plaisir avec  des sons japonisants mais toujours aussi rock. Entertaiment le 1er tube de leur album est aussi la 1ère piste de celui-ci, ce qui leur permet d’entrer fort en matière. Entertaiment est une piste avec du punch et des sonorités qui reste en tête, elle donne pour sûr envie d’écouter tout le reste de l’album. Par la suite, c’est un album qui reste dans le domaine de Phoenix. Malheureusement pour tous les amateurs, cet album ne comporte pas de changement majeur mais cela ne nous n’empêche pas de l’écouter avec plaisir et de se laisser bercer par ses sonorités. Même si il n’y a pas de changement, Phoenix reste dans ce qu’il sait faire: de la musique pop rock alternative qui nous prouve que les français sont loin d’être les derniers dans ce domaine, et ça on aime !

Phoenix : des français qui cartonnent à l’étranger

Et si l’on connait bien Phoenix c’est d’abord dû a leur origine. Ce groupe de français vient de Versailles et chaque album a été enregistré en France, à Paris. Leur dernier album a été un vrai carton et a permis à ce groupe d’être présent à l’étranger, notamment aux Etats Unis. En Janvier 2010, ils ont même reçu un Grammy Award pour Wolfgang Amadeus Phoenix, en tant que meilleur album de musique alternative. De nombreux films ont ainsi utilisé leurs chansons comme bande original ce qui a permis au groupe d’être de plus en plus connu et même de faire des tournées au Etats Unis. Comme sur la scène du Madison Square Garden, où le groupe a marqué l’histoire car il fut le 1er groupe français a se produire sur cette scène devant 20 000 personnes.

Ce nouvel album de Phoenix vaut donc la peine d’être écouter !

Par Charlotte Faulkner
charlottefaulkner@theyoungreport.fr




Album de la semaine : Imagine Dragons, l’Apogée


Imagine DragonsLe groupe Imagine Dragons, originaire de Las Vegas nous livre leur premier album : Night Visions. Fraîchement formé, la bande composent rythmiques entraînantes inratables. Le début d’une longue aventure ?

A peine sorti, Night Visions a été propulsé numéro 1 sur Itunes aux Etats-Unis et termine deuxième des ventes d’album dès la première semaine. Comment un aussi bon départ est-il possible ?

Les Imagine Dragons

Ce groupe originaire du Nevada s’est formé en 2008. C’est le chanteur Dan Reynolds, à l’université de Birgham Young qui est à l’initiative du groupe. Puis, c’est petit à petit que les autres membres du groupe se sont rencontrés à Las Vegas. Impossible de vous donnez la signification du nom de leur groupe, qui est une anagramme seulement connu par les membres eux même. Ce groupe de rock alternative possède une musique très positive et inspirante. Bonne humeur assurée.

Night Visions, album révélation

Night VisionsPour leur premier album, Imagine Dragons a frappé fort. Le groupe a mis pas moins de  deux ans pour faire leur album mais l’attente en valait la peine. Le 4 Septembre dernier le grand public a enfin pu découvrir Night Vision. Un album aux 14 pistes prometteuses. La première Radioactive, vous n’avez pas pu la louper : son rythme entrainant et son univers vous envoient dans un voyage sans fin. Aux Etats-Unis elle a fini disque de platine tout comme It’s Time, la plus connue du groupe. Il suffit d’écouter la chanson pour être de bonne humeur et avoir le sourire aux lèvres.

Le coup de cœur revient tout de même à la chanson On Top Of The World qui, comme son nom l’indique, vous donnera l’impression que rien ne peut vous arrivez. Et c’est à le cas pour toutes les autres pistes.

Un album à la renommée internationale

Les Imagine Dragons signent donc un album qui plait fortement au grand public. Toutes les critiques sont très positives quant à la qualité de cet album Dans 3 pays, Norvège, Suède et Etats-Unis Night Visions est devenu disque d’or et même disque de platine au Canada .Mais si le groupe est devenu connu c’est grâce à l’exportation de ces chanson. Deux de leurs singles ont été utilisés au cinéma. Radioactive pour Les Ames Vagabondes et On Top of The World pour Les Croods. Mais Imagine Dragons plait aussi beaucoup pour la publicité notamment de jeu vidéo puisque  Radioactive était le lancement du jeu Assasin’s Creeds III et du jeu Defiance. Mais ils sont aussi présent dans les séries comme dans la quatrième saison de Glee qui interprète It’s Time.

Night Visions est ainsi un vrai coup de cœur, recommandé. C’est un album remplit d’espoir et de bonne humeur qui nous arrive des Etats-Unis. A écouter d’urgence si se n’est pas déjà le cas.

Par Charlotte Faulkner
charlottefaulkner@theyoungreport.fr