0

« Amour » a conquis tous les cœurs

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

French actress Emmanuelle Riva holds her trophy after receiving the Best Actress Award during the 38th Cesar Awards ceremony in ParisVendredi soir a eu lieu la 38e cérémonie des Césars. La plus célèbre remise de prix cinématographique française a sacré Amour, sans grande surprise et a écarté « Camille Redouble » pourtant le plus nommé. Retour sur une soirée cinéma à la française.

En nommant Jamel Debbouze Président de la 38e cérémonie des Césars, il fallait s’attendre à une pluie de provocations. Il n’a pas déçu. Dès son discours d’ouverture, l’humoriste, sous un semblant d’air de campagne électorale, attaque en nommant Gérard Depardieu « Ministre des Affaires Etrangères et du Tourisme » ou encore l’acteur Sami Naceri « Ministre de la Justice ».

Un palmarès, presque, sans surprise

La déferlante de prix continue pour le film « Amour » de Michael Haneke. Il remporte cinq prix, dont quatre des plus prestigieux : meilleur réalisateur, meilleur actrice, meilleur acteur et meilleur film. Un bon présage pour ce film, actuellement en lice pour les Oscars de dimanche soir (0h10-6h, heure française).

« Les Adieux à la reine » repart avec des césars plus techniques, « De rouille et d’os » impressionne avec des prix «secondaires». Le film « Holy Motors » de Leos Carax, qui a pourtant marqué l’année 2012, repart bredouille, tout comme « Camille redouble ».

Invité d’honneur

Après un émouvant hommage aux disparus du monde du cinéma français, Kévin Costner, l’acteur américain, qui a déjà presque tout remporté, a été honoré pour l’ensemble de sa carrière. Avec son césar reçu du réalisateur Michel Hazanavicius («The Artist»), le plus célèbre «Bodyguard » du cinéma s’est montré ému, un César qui « lui va droit au cœur ». C’est avec un français peut assuré qu’il s’exprime en fin de discours « Merci de m’avoir accepté comme je suis ».

Le palmarès :

Meilleur film : « Amour » de Michael Haneke
Meilleur réalisateur : Michael Haneke pour « Amour »
Meilleur acteur : Jean-Louis Trintignant pour « Amour »
Meilleure actrice : Emmanuelle Riva pour « Amour »
Meilleur court-métrage : « Le Cri du homard » de Nicolas Guiot
Meilleurs costumes : Christian Gasc pour « Les adieux à la Reine »
Meilleur montage : Juliette Welfling pour « De rouille et d’os ».
Meilleur décor : Katia Wyszkop pour Les Adieux à la reine
Meilleur documentaire : Les Invisibles de Sébastien Lifshitz
Meilleure second rôle féminin : Valérie Benguigui dans Le Prénom
Meilleur scénario original : Amour de Michael Haneke
Meilleure musique originale : Alexandre Desplat pour De Rouille et d’os
Meilleur film étranger : Argo de Ben Affleck
Meilleur son : A. Deflandre, E. Tisserand, G. Boulay pour Cloclo
Meilleure photo : Romain Winding pour Les Adieux à la reine
Meilleur espoir masculin : Matthias Schoenaerts  pour De Rouille et d’os
Meilleure adaptation : Thomas Bidegain et Jacques Audiard pour De Rouille et d’os
Meilleur film d’animation : Ernest et Célestine
Meilleur second rôle masculin : Guillaume de Tonquedec
Meilleur premier film : Louise Wimmer de Cyril Mennegun
Meilleure espoir féminin : Izia Higelin dans Mauvaise fille

Par Manon Preget
manonpreget@theyoungreport.fr

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →