0

A un an de l’Euro 2016, la violence dans les stades pose encore problème !

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
image_pdfimage_print

En clôture de la 6ème journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille recevait au Vélodrome son rival, l’Olympique Lyonnais pour un match capital et plein d’engagements. Seulement le sports s’est vite effacé suite au comportement du public des virages qui ont jetés des projectiles sur les joeurs provoquant une interruption du match. A un moins d’un an de l’euro, les vieux démons du football français refont surface.

L’affiche était belle, et le spectacle ne pouvait qu’être exceptionnel ! Dimanche soir, L’Olympique de Marseille recevait son rival, l’Olympique Lyonnais pour le désormais classique Olympico. Plein d’enjeux –les deux équipes doivent lancer leurs saisons et gagner- entament le match de très physique avec la volonté de gagner. L’ancien Marseillais, Mathieu Valbuena revient pour la première fois au Vélodrome mais sous les couleurs  de Lyon cette fois.

Et puis tout dérape

En difficulté, les Marseillais ont commis plusieurs fautes grossières pendant la première mi-temps. D’abord Steve Mandanda qui provoque un pénalty sur Lacazette qui le transforme (25ème), puis successivement Rekik, Cabella et Romain Alessandrini qui enchaînent les attentats sur Mathieu Valbuena. Résultat sans appel : Romain Alessandrini est expulsé à la 43ème minute.

Suite à cet enchaînement logique de décisions arbitrales, les esprits s’échauffent dans le stade malgré une bonne reprise de la part des Marseillais et de Lassana Diarra qui dominait les Lyonnais. A la 61ème minute, le match est interrompu, des projectiles ont été lancés sur Mathieu Valbuena et le gardien Lopez. Après 20 minutes d’interruptions, le match reprend laissant place à 36 minutes de pur spectacles, les marseillais enchaînant les assauts sur la défense des Lyonnais. Ces derniers rendaient coup pour coup les attaques de l’OM

1-1, score final. La Ligue de Football Professionnel devrait prendre jeudi des sanctions à l’encontre de l’Olympique de Marseille, la forme de la sanction devant être définie : amende, matchs à huis-clos exclusions des supporters dans les virages.

Le président de la LFP, Frédéric Thiriez estime qu’il faudrait « élargir et ou alourdir les sanctions » à plus forte raison que la France, dont le stade Vélodrome accueillera en juin et juillet 2016 le championnat d’Europe. Ces évènements ne sont pas très rassurants.

JP

Partagez cet article :
RSS
Facebook0
Facebook
LinkedIn
Pinterest
0
↑ Back to top

Jérémy Pastor

View all post →